Mercredi - 27 Mai 2020

Xavier Faugère / Créateur d’Aix Sports Info à Aix-en-Provence


portrait xavier faugère

Il y a des passions dévorantes qui font qu’un jour vous sortez des sentiers battus pour aller là où le cœur vous dit d’aller, et ce n’est pas cet homme qui me démentira. En effet, c’est poussé par la passion du sport que Xavier Faugère, un jour, a pris son appareil photo et s’est installé au bord des terrains et des salles de sports du Pays d’Aix, au plus près de ceux qu’il admire depuis qu’il est tout gamin.

Et c’est ainsi qu’il a créé « Aix Sports Info », la plateforme du sport aixois… Une plateforme qui d’un seul clic met à portée de nos souris les exploits de nos valeureux rugbymen, handballeurs, volleyeurs, basketteurs, poloïstes et autres footballeurs américains locaux… Merci Xavier !

 

Envoyez un message à Xavier Faugère

 

Bonjour Xavier, peux-tu nous présenter « Aix Sports Info » dans les grandes lignes ?

« Aix Sports Info » est un site web consacré au sport Aixois. On y traite tous les sports, de tous niveaux, qu’ils soient professionnels ou amateurs.

Initialement, l’idée était de proposer la palette la plus large possible de disciplines, mais au fil du temps, parce qu’il est difficile d’être partout à la fois pour couvrir quantité d’évènements qui bien souvent se déroulent au même moment, j’ai été amené à me focaliser plus spécifiquement sur certains sports.

Notre site s’adresse en priorité à tous les Aixois qui aiment le sport, et en particulier à ceux qui fréquentent ou qui ont fréquenté des clubs logo aix sports infolocaux… Nous pensons que cela leur permet de garder un lien avec eux, une proximité, pour continuer à les suivre sur la durée.

 

Quand, et pour quelles raisons as-tu créé cette plateforme ?

moi (2)

Je suis moi-même Aixois, et j’ai touché à énormément de sports dans ma jeunesse… Chez moi, le sport, c’est une passion… C’est très certainement la raison la plus profonde qui m’a amené à donner vie à « Aix Sports Info » !

Et puis, je trouvais qu’il y avait un vide à combler par rapport aux media existants, qui à mon sens ne satisfaisaient pas pleinement tous les passionnés du sport Aixois, et en créant cette plateforme web en 2011, j’ai voulu apporter ma propre pierre à l’édifice.

Alors que, de formation, je suis dessinateur / projeteur dans l’industrie, l’histoire d’ « Aix Sports Info » est une démarche d’autodidacte… Une démarche qui m’a conduit, poussé par un très grand désir d’écrire et de « relater » ce qui se passe dans le sport local, à devenir journaliste et photographe, en arpentant au plus près les salles de sports, les stades, et en allant au contact direct des sportifs aixois.

« Aix Sports Info » est donc d’abord une histoire de passion, et une activité très prenante car il y a de très nombreux « jours de matchs ». Cela impose beaucoup de contraintes par rapport à la vie familiale… Je profite de l’occasion pour remercier du fond du cœur Gaëlle, ma femme, qui m’a toujours soutenu et encouragé.

 

Oui, on l’a bien compris, tu es un passionné de sport… Quels sont ceux que tu as toi-même pratiqués, et ceux que tu mets particulièrement à l’honneur dans « Aix Sports Info » ?

ArgonautesGamin, j’ai commencé par le foot, à l’ASA (Association Sportive d’Aix-en-Provence, qui porte maintenant le nom de Pays d’Aix Football Club), puis j’ai fait de l’escrime, de la natation, du tennis, du basket, etc… Et j’ai terminé par du football américain, avec les « Argonautes » (pour qui il a fallu que j’attende patiemment d’avoir 16 ans, car à l’époque, on ne pouvait pas démarrer cette discipline plus tôt).

Les principaux sports que tu peux retrouver sur « Aix Sports Info » sont les suivants :

– Le rugby, avec ses 2 représentants locaux : le PARC (Pays d’Aix Rugby Club) qui évolue en Fédérale 1 et est un sérieux prétendant à l’accession en PRO D2, et l’AUC (Aix Université Club) Rugby, qui joue en Fédérale 3.

– Le hand, avec le PAUC (Pays d’Aix Université Club) Handball, qui est actuellement 9ème de D1. C’est le club phare de la ville d’Aix.

– Le water-polo, avec le PAN (Pays d’Aix Natation), qui évolue en Elite Pro A, et qui à l’heure ou l’on parle est classé 5ème club français.

– Le volley, avec les filles du PAVVB (Pays d’Aix Venelles Volley Ball), qui, avec des moyens très modestes, évoluent elles aussi au plus haut niveau, et sont classées 7èmes au niveau national.

– Le football américain, avec les « Argonautes », un club qui me tient particulièrement à cœur. Après 2 saisons de purgatoire en D2, ils sont remontés cette année en D1, et ça marche plutôt fort pour eux (ils viennent tout juste de battre Thonon, le champion de France en titre).

– Le basket, avec le PABA (Pays d’Aix Basket ASPTT). Depuis la disparition du PAB13 en 2013 (seul club aixois à avoir gagné une coupe d’Europe), alors en Ligue Féminine de Basket, nous suivons désormais dès que nous le pouvons les nouvelles aventures des équipes masculine (NM2) et féminine (LF2) du PABA.

 

Quel lien entretiens-tu avec le rugby en général, et avec l’AUC Rugby en particulier ?

xavier interview felsinaLe rugby est un des (rares !) sports que je n’ai jamais pratiqués… Je n’ai jamais franchi le cap, et pourtant Dieu sait que ça me plait ! Même si les 2 sports sont complètement différents, disons qu’il y a un point commun entre le rugby et le football américain que j’ai quand même pu largement expérimenter : le contact !

J’ai toujours été un fan de rugby, j’ai été élevé avec cette Equipe de France des Serge Blanco, Philippe Sella et autres, un XV de France qui offrait du beau spectacle et dont je suivais les exploits à la télé avec mon père. Et comme on habitait à côté du Stade Maurice David, on allait souvent le dimanche voir jouer l’ARC (Aix Rugby Club), l’ancêtre du PARC.

En fait je suis entré en contact avec l’AUC Rugby en 2011, lorsque j’ai créé « Aix Sports Info », comme je l’ai fait avec les autres clubs de sports Aixois. J’ai commencé à aller voir leurs matchs, et au fil du temps s’est instaurée une belle relation entre nous. Je suis devenu, depuis cette saison 2014/2015, le photographe officiel du club.

Pour moi, l’AUC Rugby est l’un des rares clubs évoluant à un certain niveau (Fédérale 3 en l’occurrence), tous sports confondus, dans lequel il y a une « vraie » âme de club. Par exemple, c’est un club dans lequel les anciens supportent les nouveaux, où ils passent du temps et partagent des choses ensemble en dehors du stade, se soutiennent. L’AUC Rugby est créateur de lien social au-delà de la seule pratique sportive… Je pense vraiment qu’il peut servir d’exemple pour beaucoup d’associations sportives.

 

Si tu devais sortir de ta photothèque 3 photos « emblématiques » de l’AUC Rugby, que tu aimes particulièrement… Ce serait lesquelles ?

La première que j’ai choisie, c’est le titre de Champion de Provence Honneur en 2013, gagné à Aubagne, contre Uzés. Un titre qui couronnait la montée de l’AUC en Fédérale 3 pour la première fois de son histoire, annoncée quelques jours auparavant. On voit ici Stéphane Laffet, le capitaine, porté par ses co-équipiers, soulever le bouclier de la victoire… J’étais le seul media aixois présent sur le pré d’Aubagne pour cette finale, et une belle et longue histoire d’amitié est née ce jour là entre les AUCistes et moi.

AUC Champion Provence

 

La seconde, c’est ce regard intense de Vivien Garino, emprunt de fierté, de bonheur, de courage et de sentiment du devoir accompli, qui au terme d’une victoire héroïque de l’AUC contre Martigues cette saison, est enlacé par un Président heureux. Ce match et la 3ème mi-temps qui a suivi ont été une occasion magnifique de démonstration de l’esprit de famille du club.

AUCR-Martigues

 

Et puis la troisième, c’est bien sûr une photo relative à la victoire d’il y a 2 semaines contre Jacou, synonyme de maintien en Fédérale 3 après une saison un peu compliquée et stressante où tout s’est joué entre 5 clubs sur la dernière journée de championnat. Cette photo nous prouve que le bonheur simple, vrai, collectif, existe et qu’il a fait ce jour là un long séjour du côté du Stade Maurice David !

AUCR-Jacou maintien

 

De même, quelles sont, parmi toutes celles que tu as prises, les 3 photos de sportifs aixois dont tu es particulièrement fier ?

La première est une photo de Handball, qui rend honneur à Nicolas Karabatic, qui a joué une saison au PAUC, il y a 2 ans, aux côtés de son frère Luka. Nicolas Karabatic arrivant au PAUC, c’était un peu comme si Leo Messi arrivait à Lorient… On avait le meilleur joueur du monde chez nous, tu imagines le bruit que ça a fait ! Cette photo a été prise à l’occasion de son premier match à Aix, contre Montpellier, son ancienne équipe, une des plus grosses armadas du Championnat. Le score final s’est soldé par un match nul 27-27, exploit qui doit beaucoup à ce joueur d’exception. A l’époque, le PAUC était en grande difficulté, et par sa seule présence, sa personnalité et son engagement sur le terrain, Nicolas Karabatic a réussi à tirer toute l’équipe vers le haut. Il a vraiment donné un élan incroyable au club, et apporté du bonheur à beaucoup de gens.

PAUC-MAHB-1-NKarabacik

 

La seconde photo que j’ai choisie immortalise Clarisse Peixoto, une volleyeuse brésilienne qui a joué au Pays d’Aix Venelles Volley Ball de 2012 à 2014. Elle capte un instant de joie immense après un point important, et symbolise pour moi l’état d’esprit de ce club, qui avec peu de moyens, mais avec beaucoup de volonté et de courage, est capable de déjouer tous les pronostics.

Volley Venelles - Clarisse

 

La dernière photo a été prise lors de l’Ironman d’Aix en 2013, un évènement sportif majeur ici. Elle concerne un concurrent italien qui était parmi les favoris, et qui a chuté en vélo, près du but. On le voit ici rejoindre la ligne d’arrivée la tête basse, traînant son vélo à la main et toute sa misère, son cuissard déchiré. On ne peut qu’être ému, quand on sait toute la difficulté du triathlon et les sacrifices auxquels il soumet les athlètes.

Ironman-2013

 

Et puis, tu es natif du Pays d’Aix, et tu l’as lui aussi immortalisé à de nombreuses reprises… Peux-tu nous présenter, à l’aide de tes photos, 2 de tes sites préférés dans la région ?

Ah, ici, bien sûr, on ne peut pas passer à côté de la Sainte-Victoire… Elle est incontournable, et d’où qu’on la regarde, depuis Aix, Gardanne, Meyreuil, Mimet ou encore Saint-Maximin, peu importe l’heure, peu importe le jour, elle est magnifique. C’est vraiment un site auquel tout Aixois est forcément attaché. Quand je m’absente d’ici un moment et que je reviens, que je l’aperçois depuis l’autoroute, je me dis : « Ca y est, je suis à la maison ! », et c’est extrêmement réconfortant.

Sainte-Victoire

 

Le second site que je mettrai à l’honneur est également en lien avec la Sainte-Victoire : le barrage de Bimont, qui se trouve sur la commune de Saint-Marc-Jaumegarde. C’est un lieu extraordinaire qui offre des balades magnifiques, et dont la couleur du lac change sans cesse, selon le temps et les heures de la journée.

barrage

 


ICONE-WEB

Site Internet Aix Sports Info


ICONE-CREDITSInterview : Frédéric Poulet
Photos : Photo « Une » de Xavier : Antoine Roullet Photographies / Photo de Xavier bord de touche : Sylvain Sauvage / Photos de sportifs : Xavier Faugère – Aix Sports Info


ICONE-ESPACE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *