Lundi - 28 Septembre 2020

Antonio de Barros / Président du « Club Ballon Passion France »


Alors qu’il était adolescent, cet homme s’est rendu compte qu’attraper un ballon de rugby avec des gants de boxe n’était pas chose facile, ce qui le décida à opter définitivement pour le ballon ovale…

Dès lors la passion fit son œuvre, au point que le rugby est devenu le compagnon de route d’Antonio de Barros… Un compagnon à qui il a fait rencontrer, en écoutant son cœur, le monde du handicap. De cette histoire entre Antonio, le rugby et le monde du handicap, est née une belle aventure, pour laquelle nous avons eu nous aussi un sacré coup de cœur. Cette aventure, c’est celle du Club Ballon Passion France, et nous vous la livrons… Merci Tonio !

 

Envoyez un message à Antonio de Barros

 

Bonjour Antonio, où es-tu né, où as-tu poussé, et à quand remonte ta première rencontre avec le rugby ?

Je suis né aux Iles du Cap Vert, où j’ai vécu jusqu’à l’âge de 7 ans, avant d’arriver en France, à Aix-en-Provence, en 1979.

gants de boxeLe rugby, je l’ai rencontré un peu « contraint et forcé » dans mes années collège. A l’époque, je faisais de la boxe, mais à l’occasion d’un tournoi de rugby inter-collèges, j’ai été « sommé » par le directeur d’intégrer l’équipe de mon établissement car il manquait de volontaires. Le rugby ne faisant pas du tout partie de mon monde, j’avais pris ça sur le moment comme une punition, mais j’étais loin de me douter que cette punition serait si douce… Résultat, ça m’a tellement plu que dans la foulée, j’ai pris une licence à l’ARC (Aix Rugby Club) en Minimes 2ème année !

 

Quel a été jusque là ton parcours en « terre de rugby » ?

Après mon « premier-entraînement-à-l’aile » comme tout bon novice en Minimes, j’ai très (très !) rapidement joué devant… Toujours à l’aile, mais de la 3ème ligne cette fois ! Un poste qui sera mon poste de prédilection tout au long de ma carrière rugbystique, car j’ai toujours adoré plaquer et être au cœur du combat… Sans doute un goût du « fight » que je dois à la boxe, que j’ai pratiquée jusqu’à 16 ans.

logo villiers sur marne rugbyJe suis resté à l’ARC jusqu’en Juniors 1ère année, et j’ai eu la chance de jouer, très jeune, avec l’Equipe I, qui à l’époque évoluait en Fédérale 3. Puis je suis parti à Paris où après une courte expérience en Juniors au Racing Club de France, je suis allé jouer à Villiers-sur-Marne, en Fédérale 3. J’ai vécu une belle histoire avec ce club, dans lequel j’ai retrouvé l’esprit famille que j’avais perdu en quittant l’ARC et Aix-en-Provence.

Je suis revenu sur Aix en 1992 et alors que j’allais re-signer à l’ARC, Stéphane Colomé, qui à l’époque entraînait l’AUC Rugby, m’a convaincu de venir signer au club, qui était en séries régionales et qui avait un beau projet pour grimper dans la hiérarchie du rugby.

Là j’ai joué en n°8, et on est effectivement régulièrement montés. Je suis ensuite parti jouer 3 saisons au rugby à XIII, à Eyguières, avant de revenir en 1998 à l’AUC Rugby, comme joueur, et également éducateur chez les jeunes. Parallèlement, j’entraînais aussi les Cadets de l’ARC.

SUPERMAN AUCEn 2000, Sébastien Bonnet a succédé à Adrien Laborde à la présidence de l’AUC, et m’a proposé le poste de Directeur Sportif et de Manager du club, ce que j’ai accepté. A l’époque il y avait 60 licenciés à l’AUC Rugby, on n’avait pas de terrain et de vestiaires à nous, pas de club house… On vivait complètement dans l’ombre du PARC, et nous nous sommes alors lancés dans un ambitieux projet de « reconstruction » du club.

Le nombre de licenciés a rapidement augmenté au fil des années, et nous avons énormément profité de l’effet « Coupe du Monde » en 2007, avec la venue des All-Blacks à Aix et Marseille. Cette année là, le nombre de licenciés a explosé, ce qui a donné un énorme coup de fouet à notre école de rugby, à la fois en quantité mais aussi en qualité, lui permettant ainsi d’acquérir ses lettres de noblesse.

Depuis que j’ai quitté mes fonctions de Directeur Sportif de l’AUC Rugby en 2011, mon activité « rugbystique » se poursuit désormais au travers du « Club Ballon Passion France » (cf ci-dessous), et d’une école de rugby que j’ai co-créée avec Jérémy Nicco en début de saison à Chateauneuf-Les-Martigues.

 

Parmi tous tes souvenirs de rugby, peux-tu nous en confier 3 pour lesquels tu gardes une « affection » toute particulière ?

J’en ai tellement ! Mais puisqu’il faut choisir, en voilà 3 dont le souvenir reste intense, et qui sont largement influencés, je pense, par mon tempérament d’ancien boxeur :

Le premier « bon » souvenir remonte à la catégorie Cadets avec l’ARC… Un match à Bédarrides au cours duquel je me suis « expliqué » tout au long de la partie avec mon vis-à-vis, avec la bénédiction totale de l’arbitre… Un vrai match de boxe en plein match de rugby !

siffletLe deuxième souvenir remonte à un certain match en I avec l’AUC, contre Aubagne, une rencontre où on jouait le maintien… A l’aller, à Aubagne, le match avait été arrêté à la 20ème minute, et le retour s’annonçait très « chaud ». J’étais capitaine, et en début de match, l’arbitre me dit, ainsi qu’à mon homologue Aubagnais : « Messieurs, je veux un match propre ! »… Ce jour là, personne n’a pu tenir parole, mais nous nous sommes maintenus !

Le troisième souvenir fait hommage à mon passage à Villiers sur Marne, où je garde encore en moi les paroles prononcées dans les vestiaires par le Président du club, à l’occasion d’un match qu’il nous fallait à tout prix gagner… Aujourd’hui encore je reste ému par ce qu’il nous a dit ce jour là, et bien sûr, on l’a gagné ce match.

 

En tant qu’ancien joueur et Directeur Sportif de l’AUC Rugby, comment le « vis-tu » ce club ?

Depuis que j’ai officiellement quitté le club il y a 4 ans maintenant, je conserve bien entendu un énorme lien affectif avec l’AUC, car c’est un club qui m’a beaucoup appris, et auquel, je pense (j’espère !) avoir aussi apporté en retour ma pierre pour sa « reconstruction ». Quelque part, l’AUC dans sa forme actuelle de « maturité », notamment au niveau de l’école de rugby, c’est un peu mon bébé, une paternité que je partage bien sûr avec beaucoup d’autres personnes qui se sont démenées pour amener le club là où il est aujourd’hui.

 

Quelle est ton activité professionnelle ?

logo ff sport adaptéJe suis mandaté au niveau national, via la Fédération Française du Sport Adapté, pour développer le rugby handicap sur le secteur grand sud-est. A ce propos, j’adresse un remerciement particulier au Gardanne Rugby Club, qui a créé en son sein une section Sport Adapté, et qui représente les Bouches-du-Rhône dans le cadre de ce projet.

Je suis également ETR (Educateur Territorial Rugby) pour le rugby handicap en région PACA, et j’ai aussi développé une activité d’équipementier sportif.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Tu es le Président Fondateur de l’Association « Ballon Passion France », peux-tu nous en parler ?

logo club ballon passion franceEn préambule à la création de cette association, et qui sans doute l’explique, il y a d’abord la perte d’un neveu, le petit Bradley, qui était handicapé. C’est pour lui rendre hommage que j’ai créé la première « Coupe du Cœur » en 2005 : du rugby sans contact, proposé à des établissements spécialisés dans le monde du handicap.

 

coupeducoeur2013-149Organisée chaque année, la Coupe du Cœur a connu un essor considérable lors de sa 3ème édition, en 2007, année de Coupe du Monde. Nous avons en effet pu à cette occasion faire labelliser cet évènement par l’IRB, ce qui a permis de le faire entrer dans une nouvelle dimension.

Et c’est au moment où j’ai quitté l’AUC en 2011 que j’ai créé, avec Céline Peyrot (Trésorière) et Frédéric Godemer (Vice-président), l’association « Ballon Passion France », qui dès lors a pris en charge l’organisation de la Coupe du Cœur. Au fil du temps, d’autres personnes ont rejoint le staff de l’association, comme Bernard Guigues, (Secrétaire), Stéphane Colomé (Vice-secrétaire), Marcel Khoueiry (Partenariat), ou encore Marc Peeters et Tom Deleuze, qui interviennent sur le côté sportif. Je suis tellement heureux de voir que ce projet que je portais en moi soit devenue une belle œuvre collective, et j’espère que d’autres nous rejoindront pour lui donner encore plus d’ampleur.

coupe du coeur Tonio

Depuis peu, l’association « Ballon Passion France » est devenue le « Club Ballon Passion France », qui accueille les mercredis et samedis des personnes handicapées licenciées à la Fédération Française du Sport Adapté, et à qui nous proposons du rugby sans contact et différentes activités sportives. Des stages multisports sont aussi organisés pendant les vacances scolaires.

stages BPFGlobalement, l’objet du « Club Ballon Passion France » est d’élargir, à partir du ballon ovale, le champ des pratiques sportives, éducatives, de plein air, et de permettre l’ouverture de celui-ci au plus grand nombre, notamment dans le milieu des personnes handicapées.

Nous avons également fait perdurer d’autres actions, comme par exemple « Tous vers l’ovale » (créée en 2007 sous l’appellation « Rugby pour tous »), qui consiste en des interventions directement dans des établissements dédiés au monde du handicap (ESAT, ITEP, IME, Foyers de vie…), afin, entre autres, de préparer les participants au tournoi de la Coupe du Cœur.

 

Le 18 juin prochain aura lieu la 10ème Coupe du Cœur… Que va-t-il se passer ce jour là ?

Affiche coupe du coeur 2015La « Coupe du Cœur » prend la forme d’un tournoi de rugby (avec 4 niveaux de jeu, en fonction des handicaps), et d’ateliers d’initiation et de découverte sur le thème rugby, et le 18 juin prochain aura effectivement lieu sa 10ème édition, au stade Georges Carcassonne d’Aix-en-Provence.

Ce jour là, qui sera magique et placé sous le signe de la fête, 600 sportifs (hommes, femmes, de 7 à 77 ans !) sont attendus, venant de 30 établissements médico-sociaux de toute la région PACA. 140 bénévoles seront également à pied d’œuvre pour arbitrer, animer les ateliers, et assurer toute la logistique nécessaire à l’opération.

 

coupeducoeur2013-70Cette année, grâce à Bernard Guigues qui a assuré la mise en relation, les vainqueurs du tournoi se verront remettre un bouclier réalisé et offert par Pierre Hugo, Maître Orfèvre installé à Aix, et arrière-arrière-petit-fils de Victor Hugo… Un cadeau magnifique !

Les Pom Pom Girls de Marseille Luminy seront également de la fête pour ce 10ème anniversaire de la Coupe du Cœur, et elles vont entre autres orchestrer un énorme « Ha-Ka » qui sera exécuté par tous les participants juste avant la finale du Tournoi.

 

coupeducoeur2013-114Je profite du moment pour remercier tous les bénévoles qui aident à la réussite de cet évènement, tous les établissements médico-sociaux et leurs participants, ainsi que tous nos partenaires, publics (Ville d’Aix, CPA, CG 13, Conseil Régional PACA) et privés (une douzaine d’entreprises nous soutiennent d’ores et déjà, et nous serions bien entendu très heureux d’en accueillir d’autres dans notre équipe de partenaires… Avoir un « XV de Partenaires » pour l’occasion serait top !).


ICONE-VIDEOLa Coupe du Cœur en images


ICONE-WEB

Site Internet Club Ballon Passion France


ICONE-CREDITSInterview : Frédéric Poulet
Photos : Photo « Une » d’Antonio : FP / Photos Coupe du Cœur : Site Internet du Club Ballon Passion France


ICONE-ESPACE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *