Lundi - 28 Septembre 2020

Kevin Raphalen / Joueur-entraîneur au R.O.C.K. à Quimperlé


Le dimanche à 15h00, cet homme est habillé de Violet & de Noir, et avec ses potes Quimperlois qu’il mène au combat, il n’a qu’une idée en tête… Ne pas tomber à Toulliou !

Pourtant, rien ne prédestinait Kevin à tâter du ballon ovale… Chez les Raphalen, ça fait des générations qu’on court après un ballon rond. Mais les Dieux du Rugby sont malins, et ils surent bien vite repérer ce jeune talent et le guider vers son club de toujours, le Rugby Olympique Club Kemperlé. Grâce à Kevin, c’est en Bretagne, plus précisément dans le Finistère, que Puissance 15 a le grand plaisir de vous faire voyager aujourd’hui. Le pays breton, avec sa figure de proue, Vannes, est en passe de s’affirmer comme une terre de Rugby, et nous lui souhaitons plein succès. Ce n’est certainement pas l’architecte Kevin qui nous contredira… Il faut du temps pour construire un projet et le voir sortir de terre, mais aussi beaucoup d’enthousiasme et d’esprit d’équipe… Quelque chose nous dit que le R.O.C.K., à l’instar du rugby breton, a de beaux jours devant lui… Merci Kevin !

 

Bonjour Kevin… Un jour, le rugby a croisé ta route… C’est quoi le début de l’histoire entre lui et toi ?


Quimperlé, Finistère (29)


 

Blason Quimperlé - Wikipedia - Brieg - CC BY SA 3.0

Blason de Quimperlé

Je suis né à Paris, mais mes parents étant originaires du Pays Bigouden, au fin fond de la pointe Sud-ouest du Finistère, j’avais 3 ans quand j’ai regagné avec eux la Bretagne de nos ancêtres, du côté de Quimperlé. C’est là que j’ai poussé, et ma première licence remonte à mes 6 ou 7 ans… J’ai alors tâté du rugby pendant une saison pour « voir », avant de tester d’autres sports, et je m’y suis remis en 6ème, quand j’étais au collège Jules Ferry (un magnifique ancien couvent des Ursulines, inscrit à l’inventaire des monuments historiques!)… Et depuis, je n’ai plus jamais quitté le ballon ovale. C’est donc au « R.O.C.K », Rugby Olympique Club Kimperlé, qui à l’époque prenait tout juste la relève du Rugby Club Laïta (ndlr: la Laïta est un fleuve côtier qui prend naissance à Quimperlé), que je prends définitivement mon envol ovale…

logo rock rugby quimperléJ’étais pourtant né dans une famille de footballeurs : mon grand-père, mon père, mon frère… Toute la gente masculine chez les Raphalen a toujours eu l’habitude de courir après un ballon rond, depuis des générations… Et j’ai été le premier de la lignée à me mettre au rugby. Il faut dire qu’en ce temps là, je suis un peu en surpoids, et j’ai le gabarit qui va bien pour ce sport… Je commencerai donc en première ligne ! Mon premier éducateur s’appelle Jean-Luc Crambert et à l’époque on est en entente avec Lanester, commune du Morbihan voisin, située à 25 kilomètres de Quimperlé. Jean-Luc est quelqu’un qui m’a énormément apporté dans ma formation de rugbyman, notamment le goût du combat.

 

Et après alors, cette histoire, depuis tes tous débuts jusqu’à aujourd’hui, c’est quoi ?

Tournoi a l'attaque contre Pont l'Abbé 2005

2005 : Kevin le Junior est à l’attaque contre Pont l’Abbé !

A partir de là, j’effectuerai tout mon parcours rugbystique au R.O.C.K., et 17 ans après, ça continue toujours, puisque j’y joue encore aujourd’hui et que j’entraîne les Seniors. Durant mes catégories Jeunes, un de mes faits de gloire sera d’obtenir avec mes potes un titre de Champions de Bretagne… On était Cadets, si mes souvenirs sont bons, c’était en 2002.

Aujourd’hui, alors que je suis à l’aube de la trentaine, je fais partie des « anciens » du R.O.C.K. (c’est te dire si la moyenne d’âge est très jeune !), en compagnie de Guillaume Tressard et de Quentin Colas, mes plus vieux (malgré qu’ils soient encore très jeunes…) compagnons de route en Ovalie Quimperloise.

Comme je te l’ai dit plus haut, je suis donc parti de la première ligne, et au fil du temps, j’ai remonté toute la mêlée… Et puis un jour, j’en suis même sorti pour trouver finalement ma place à l’arrière et au centre.

1ere équipe séniors jean luc crambert au centre tournoi 2005

2005 : le jeune Kevin (1er accroupi à gauche) fait partie de la 1ère équipe Seniors du ROCK… emmenée par l’emblématique Jean-Luc Crambert (avec le ballon)

A mon arrivée en Seniors, on disputait le Challenge d’Armorique (c’était le Championnat Breton à 12… Depuis il a été supprimé) dans une poule unique qui, depuis Quimperlé, nous faisait parcourir toute la Bretagne… en direction de Rennes en Ille-et-Vilaine, ou encore de Lannion en Côte d’Armor. La plupart d’entre nous étions issus de l’école de rugby du R.O.C.K., auxquels s’étaient joints quelques « vieux briscards »… Et on était toujours entraînés par Jean-Luc Crambert, qui était vraiment la clé de voûte du club. On a joué pas mal de finales, mais ce bouclier d’Armorique, on n’a jamais pu le ramener à la maison… On était un peu les « Poulidor » de la compétition… Notamment vaincus 2 fois en finale par Acigné (banlieue de Rennes), notre bête noire !

challenge d'armorique 2006 - depart kevin ras de melee

Challenge d’Armorique 2006… Départ de Kevin au ras de la mêlée !

Et puis au bout de 3 ou 4 ans, en 2011, on est allé se frotter au Championnat de Bretagne de 4ème et 3ème Série, à 15 cette fois. Ca fait maintenant 5 années qu’on dispute ce Championnat… Pour l’instant on n’est encore jamais arrivé à passer à l’étage supérieur… Mais on va y arriver!

Quand à la fonction d’entraîneur, c’est un peu par hasard que j’y suis arrivé… Mes débuts remontent en fait à 2006, au temps où j’étais à l’Ecole d’Architecture de Rennes… Un élève, Thomas Massé (un ancien joueur de Vannes), a voulu monter une équipe de rugby, et comme j’étais de la partie, je me suis moi aussi intéressé au projet avec lui, et c’est comme ça qu’on a été tous les 2 propulsés aux postes de co-entraineurs d’une équipe composée uniquement de novices, intellectuels de surcroit, pas forcément faits au départ pour le rugby… Bref, on partait de loin, on a rencontré des équipes universitaires composées elles de « vrais » rugbymen, et au final on s’est quand même bien marré !!

coach kevin

La semaine, « Kevin le Coach » (en rouge au 1er plan) dirige les gars du ROCK à l’entraînement…

Du coup, j’ai pris goût à cette expérience d’entraîneur, nouvelle pour moi, et j’ai commencé à filer un coup de main à Jean-Luc Crambert (toujours lui !), qui entraînait les Seniors du R.O.C.K. et qui m’a proposé de passer mon Brevet Fédéral d’entraîneur… Là, les choses sont donc devenues beaucoup plus sérieuses pour moi… Au fil du temps Jean-Luc m’a transmis le flambeau, et ça fait maintenant la 4ème saison que je suis devenu le coach de l’équipe… tout en continuant à jouer.

coach kevin a l'attaque

… Et le dimanche, « Kevin le Joueur » est toujours à la pointe du combat avec les siens !

J’adore cette position de joueur / entraîneur, et elle me demande d’être exemplaire… Quand je gueule sur les gars à l’entraînement parce qu’ils font des conneries, il faut que je me garde d’en faire moi-même quand je suis sur le terrain avec eux le dimanche… Sinon je cours le risque d’en entendre parler pendant 3 semaines… Ce sont là les limites de la fonction !!

 

Forcément, tu as vécu quantité de moments marquants en « Terre de Rugby »… Des choses intenses, simples parfois, qui t’ont marqué, voire… ému ! Si tu devais nous en faire partager quelques-uns, lesquels te reviennent le plus vite à l’esprit, juste là ?

Je me souviens bien de la première saison, en 2006 où j’ai participé au Challenge d’Armorique… On va jouer la ½ finale contre Questembert, à Malestroit, une commune située dans le Morbihan, au Nord-est de Vannes… On gagne ce jour là vaillamment notre place en finale (qu’on perdra le dimanche suivant en prenant une rouste contre Acigné…), et à la fin du match, durant lequel je m’étais vraiment défoncé, notamment en défense, mon entraîneur me tape sur l’épaule et me dit : « Bon ça y est Kevin, t’es devenu un homme aujourd’hui ! »… Ca a été un déclic pour moi ce jour-là !

Challenge d'armorique 2006 - photo équipes

Challenge d’Armorique 2006 : Kevin (3ème accroupi à droite) et les Quimperlois sont en ½ finale face à Questembert.

Un autre match qui m’a marqué, cette fois en tant que joueur / entraîneur, c’est une ½ finale en Championnat de Bretagne 3ème & 4ème Série, jouée contre le R.E.C. III (Rennes Etudiants Club), en 2014… Malheureusement on perd ce match, mais les gars étaient tellement contents de leur saison qu’au coup de sifflet ils m’ont soulevé et hissé sur leurs épaules pour me remercier… Ca m’a beaucoup touché !

Ecole de rugby - Test de poussée sous la pluie

Les jeunes du ROCK à la mine !

Sinon, des bons moments de rugby, j’en ai bien sûr gardé des tonnes en moi, et tiens, je vais te parler d’un truc tout simple, mais qui me fait bien rigoler : il m’arrive parfois d’aller filer un coup de main aux éducateurs de notre école de rugby… Or il se trouve que j’ai un bon pote, Bertrand (il se reconnaîtra !) dont le gamin joue en M12, et l’autre jour, au détour d’une conversation, il me dit en se marrant : « Tu sais, les petits, ils aiment pas trop quand c’est toi qui les entraîne… »… Il est vrai que quand je les prends en main, je leur secoue pas mal la couenne !

 

 

 

Tu entraînes les gars du ROCK… Le Rugby Olympique Club Kemperlé… Présente nous ton club et ses spécificités…

Habillé de « Violet & Noir » (même si il nous est aussi arrivé de jouer en fushia !), le Rugby Olympique Club Kimperlé est présidé par Ronan Lospec, un ancien joueur du club qui, s’il pouvait jouer encore, jouerait 2ème ou 3ème ligne… Ronan est également éducateur à l’école de rugby.

Seniors ROCK, saison 2015-2016

Seniors du ROCK version 2015/2016… Kevin est le 1er accroupi à gauche…

 

Seniors ROCK, saison 2016-2017

… Et voici le cru 2016/2017, avec le Président Ronan Lospec (en haut à gauche)… Par contre Kevin n’est pas sur la photo… Au même moment il était à la recherche des drapeaux de touche… Dure la vie de coach!

 

Notre groupe Seniors est composé de pas mal de jeunes, mais notre contexte fait qu’il est difficile de les garder à Quimperlé, car ils partent souvent faire leurs études à Brest ou à Rennes, où ils vont jouer dans des clubs alentours qui évoluent à plus haut niveau (Honneur / Fédérale 3), comme Concarneau, Lanester et Quimper… Ou encore Vannes, le grand frère Breton qui vient de faire une belle entrée en PRO D2. On a donc un turn-over structurel assez important au niveau des jeunes joueurs, mais on arrive toujours à en intégrer de nouveaux d’une saison sur l’autre, y compris des novices, qui nous réservent souvent de belles surprises !

gars du rock groupés à la mi-temps

Les ROCK’men en conférence à la mi-temps, groupés autour de Kevin (accroupi au centre)

On peut aussi compter sur quelques recrues issues de la base aéronavale de Lann-Bihoué, située à Lorient, et de quelques anciens fidèles, qui approchent de la quarantaine et qu’on appelle affectueusement « nos vieux »… Comme par exemple Loïc Paulay, notre valeureux capitaine cette année, 3ème ligne centre émérite qui a évolué en Fédérale par le passé, du côté du Havre, et qui s’est pris d’une grande affection pour Quimperlé et son rugby. Je profite aussi du moment pour mettre à l’honneur le plus ancien de nos « vieux », Arnaud Bettioui, qui officie encore vaillamment en 2ème ligne, au cœur de la mêlée.

Cette année, nous n’avons malheureusement pas d’équipe Juniors, mais par contre on a une bonne équipe de Cadets qui devrait assurer la relève d’ici quelques années. Et ensuite nous répondons présent dans toutes les catégories de l’école de rugby, des M6 aux M14… Au total, une centaine de gamins portent avec honneur et détermination les couleurs du R.O.C.K.
Mais ce qu’il faut surtout retenir du R.O.C.K., c’est que c’est un club de copains, dans lequel il fait bon vivre, avec des valeurs fortes de combat, ce qui est quand même l’âme de notre sport… Ici, on aime défendre notre terroir sur le pré de notre stade Alexis Toulliou !

les gros du ROCK

Les Quimperlois en conquête… Solides comme des ROCKs… Pour défendre Toulliou, dimanche après dimanche… Chaud devant!

 

Il y a longtemps qu’on le pressentait et ça y est… C’est cette année que le rugby breton est enfin sorti du bois et qu’il brille au haut niveau grâce au Rugby Club de Vannes… qu’en pense le Quimperlois que tu es ?

logo rc vannesAh bien sûr c’est super, et c’est une excellente nouvelle pour la Bretagne et le rugby breton qui grâce à Vannes a au moins un représentant au plus haut niveau français. Cet objectif était inscrit depuis pas mal de temps sur la feuille de route du RC Vannes, il s’est donné les moyens de l’atteindre, et il l’a fait… Chapeau !

Et il est clair qu’avec l’arrivée des Vannetais en PRO D2, on parle beaucoup plus de rugby dans tous les coins de Bretagne… On voit venir chez nous des grands noms du rugby français comme l’USAP, Béziers, Agen, Narbonne, Montauban, pour ne citer que ceux-là… Alors, forcément les langues se délient et le monde tourne ici beaucoup plus ovale qu’avant. Le Comité de Bretagne fait beaucoup en termes de communication et d’évènements pour accompagner le mouvement… Par exemple, c’est à Vannes qu’a eu lieu en 2013 la finale du Championnat du Monde des U20, à Rennes que se sont disputées les ½ finales du TOP 14 en 2016, et, en 2017, la Région de Cornouaille (le sud-ouest du Finistère) va recevoir le Championnat d’Europe des U18, et Quimperlé participera à la fête !

 

Quelle est ton activité professionnelle ?

Architect rolls and plans , Architectural plan , Technical project drawing

Je suis architecte, diplômé depuis 5 ans et installé à mon compte depuis quelques mois après avoir créé mon entreprise, ARA (Atelier Raphalen Architecture). Pour résumer très simplement les choses… je construis des maisons ! Je travaille autant sur des projets de constructions neuves que sur de la rénovation, essentiellement pour des particuliers.

Ce métier est pour moi une vocation, j’ai toujours eu une fibre pour le dessin depuis que je suis gamin. J’ai fait un Bac S avec option Arts Plastiques, et cette activité d’architecte me permet d’allier 2 univers que j’aime bien… Celui de l’artistique et celui du technique… La passion pour l’un me permet de mieux appréhender l’autre d’un point de vue concret dans les projets que je dessine et que je conçois… Vraiment, j’aime beaucoup mon métier, je crois qu’il me correspond bien.

kevin architecte

Kevin, en mode architecte !

Et dans cette activité, il y a un domaine en particulier auquel je m’intéresse beaucoup, c’est l’éco-construction et ce qui a trait à l’architecture vernaculaire, c’est à dire un type d’architecture propre à un pays, à un terroir donné et à ses habitants. A mon goût les 2 ou 3 générations qui nous ont précédés ont donné beaucoup trop d’importance au parpaing, et il est grand temps de revenir à des choses plus authentiques et en harmonie avec l’environnement dans lequel on vit… Le bois, le chaume, le chanvre, la paille (par exemple pour les doublages), et bien d’autres matériaux traditionnels ont de beaux jours devant eux, à condition que certains préjugés disparaissent !

Dans mon quotidien d’architecte, j’essaie aussi de retrouver les sensations éprouvées sur le terrain de rugby… D’ailleurs, mon mémoire de fin d’études à l’école d’archi a eu pour thème la « relation de l’architecte avec les entreprises », ce qui m’a donné l’occasion de faire un parallèle entre les fonctions d’architecte et d’entraîneur… Toutes 2 nécessitent en effet une bonne dose de dialogue et de savoir insuffler l’esprit d’équipe… L’architecte et l’entraîneur sont tous 2 des chefs d’orchestres qui doivent savoir emmener leurs équipes respectives, qu’elles soient composées de rugbymen ou d’entreprises du bâtiment, à se transcender pour arriver à un résultat final qui soit le meilleur possible ! Dans mes expériences de jeune entraîneur et de jeune architecte, cet « état d’esprit » m’a beaucoup aidé dans mon apprentissage, notamment vis-à-vis de personnages qui avaient beaucoup plus de « bouteille » que moi dans les 2 univers…

kevin au coeur du maul 2013 - photo KB

Sur le pré le dimanche ou sur les chantiers la semaine, Kevin, comme ici, est toujours au cœur de la mêlée !

 

Tu habites à Quimperlé, au cœur du Finistère, le département de la pointe bretonne… Si je viens te voir là-bas, tu me fais découvrir quoi ?

Vue de la Pointe du Raz - Fotolia_112223918

Tempête sur le phare de la Vieille à la Pointe du Raz

Eh oui, je suis Quimperlois, comme 13.000 de mes concitoyens, et le Finistère, c’est un bout du monde, ce qui nous donne la chance d’avoir énormément de côte… 3 de nos 4 frontières, c’est la mer, et il n’y a que par l’Est que nous restons attachés à la terre !

Alors si tu viens, je t’emmène à la Pointe du Raz, qui fait face à la mer d’Iroise… Sous la tempête en hiver, c’est une chose à voir au moins une fois dans sa vie ! On ira aussi du côté de Crozon et de sa presqu’île, qui est la pointe centrale du Finistère. A Quimperlé, je te ferai visiter quelques magnifiques monuments du centre historique de la ville, comme l’Abbatiale Sainte-Croix… La dernière église en croix grecque de Bretagne, qui recèle une crypte magnifique… Une légende dit que si tu t’adonnes à quelques rituels particuliers là-bas, tu guériras des maux de dos et des maux de tête… Je vais d’ailleurs songer à y emmener mes rugbymen !

Et puis je ne te laisserai pas partir sans que nous soyons allés à Pont Aven et à Port Manec’h, un peu plus à l’ouest de Quimperlé… Un endroit que j’adore.

Kouign amann - Fotolia_26410014

Le délicieux kouign amann…

Au bout du compte, tu te rendras compte que la Bretagne est un pays où il fait bon vivre… Bien sûr l’imperméable est ici souvent de mise, mais beaucoup de lieux et de sites sont sacrément jolis dans ce pays ! Et puis, les Bretons aiment aussi s’amuser… La tradition des fest-noz (les « fêtes de la nuit ») et des festivals est bien vivante, en particulier l’été. Et côté gastronomie, je te conseillerai de déguster le kouign amann (traduction : « gâteau au beurre »…) de Douarnenez, et le kig a farz (traduction : « viande et farce ») du nord-Finistère… Sans oublier les crêpes, bien sûr, et les galettes saucisses qu’on trouve du côté de Rennes… C’est toujours un grand moment de délectation quand on va jouer contre les gars de la région de Roazhon (Rennes en breton) !

 

C’est Kathélyne Baslé, qui entre autres photographie avec art et passion rugbymen et rugbywomen, et qui, depuis Pluméliau, dans le Morbihan voisin, t’a envoyé le ballon « Puissance 15 »… Maintenant que tu l’as en main ce ballon… Tu vas en faire quoi ?

Je remercie beaucoup Kathélyne pour cette belle passe, et pour toutes les magnifiques photos qu’elle fait de nous au R.O.C.K. J’en profite aussi pour saluer Loïc, son compagnon, qui porte le maillot avec nous.

Léonard Perthuisot

Clin d’œil de Kevin à Léonard Perthuisot (ballon en mains)

Et ce ballon, je vais à mon tour le transmettre à un ancien joueur de Quimperlé, un n°9 qui a fait 2 saisons chez nous, et qui est originaire de la région de Limoges… Léonard Perthuisot est maréchal-ferrant, un métier plutôt rare de nos jours… Il est venu chez nous faire son apprentissage, et c’est le rugby qui nous a réunis… Une belle rencontre ! Aujourd’hui, il est retourné dans son pays, et je suis heureux de lui faire cette passe symbolique grâce à Puissance 15… J’ai hâte qu’il nous parle de sa passion pour le rugby et pour son métier qui le lie au monde de l’équitation !

 

Et si ton Portrait Puissance 15 se terminait en chanson… Ce serait avec laquelle ?

Je vais te faire écouter « Slippery slope » de The Do, en session live au Studio Pigalle… J’adore !


ICONE-VIDEOThe Do – Slippery slope


 

Et je profite encore une dernière fois de ce Portait Puissance 15 pour saluer tous les amis du R.O.C.K… Et faire un énorme (énorme !) clin d’œil à Lucile qui vient de me faire papa il y a quelques jours d’une magnifique petite Clémence !!!

 

ICONE-WEB Site Internet du Rugby Olympique Club Kemperlé

 

ICONE-CREDITS

Interview : Frédéric Poulet

Photos : Photo de « Une » de Kevin : Lucile / Photos « Rugby » de Kevin: Un grand merci spécial à Kathélyne Baslé, photographe à Pluméliau,   pour ses magnifiques clichés des « ROCK men » / Blason Quimperlé – Wikipedia – Brieg – CC BY SA 3.0 / Plan architecte : Fotolia 103301292 / Vue de la Pointe du Raz : Fotolia 112223918 / Kouign amann : Fotolia 26410014

Eu égard aux droits qui leur seraient associés, nous nous engageons à enlever les illustrations présentes dans cet article, sur simple demande de leurs auteurs.


ICONE-ESPACE

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *