Mercredi - 25 Novembre 2020

Robert Diriberry / Coprésident de l’US Tyrosse Rugby Côte Sud


C’est d’abord à cause de (grâce à !) sa femme, puis un peu plus tard de son fils, que ce Bayonnais-là est passé un beau jour du bleu-ciel & blanc de l’Aviron… Au rouge & bleu de l’UST ! Et oui, ainsi va la vie sur l’arc-en-ciel d’Ovalie, et celle que Robert Diriberry passe en tant que Coprésident de l’US Tyrosse Rugby Côte Sud est plutôt belle ! C’est en effet avec passion, détermination (et beaucoup de travail !), que ce jeune retraité partage cette fonction de « Président » avec son alter ego, Christian Laclau.

Robert doit compter avec un budget en deçà de la moyenne nationale, mais il reste tout à fait confiant pour le présent et l’avenir de son club… Il en connaît en effet toute la valeur, construite saison après saison, depuis des lustres. Un capital basé sur des préceptes de simplicité, de travail, de formation, de transcendance individuelle pour le collectif, d’humanisme… des valeurs que l’on enseigne, et que l’on vit tous les jours, ici, à l’UST.

Des valeurs dont le monde de l’entreprise (et le monde tout court aussi !), par les temps qui courent, ferait bien de s’inspirer… des valeurs que l’US Tyrosse Rugby Côte Sud voudrait partager avec de plus en plus de partenaires… Voilà qui est dit ! Adishatz Robert, et bonnes balades sur la côte landaise et dans ton Pays Basque natal !

Envoyez un message à Robert Diriberry


ICO-ville-2 Côté Rugby


Bonjour Robert, tu coprésides avec Christian LACLAU l’U.S. Tyrosse Rugby Côte Sud depuis maintenant 2 saisons… Une coprésidence, c’est plutôt rare dans le monde du Rugby ? Peux-tu nous expliquer les circonstances et les raisons qui ont présidé (justement !) à cette organisation ?

Oui en fait, avec Popo (c’est le surnom de Christian ici), nous entamons notre deuxième année de coprésidence en fonctionnement « bicéphale »… Un fonctionnement qui est devenu relativement courant dans le milieu du Rugby. Quand Max DANDO a annoncé qu’il arrêtait la présidence de l’UST Rugby après 5 ans au service du Club, peu de volontaires ont levé le doigt pour prendre sa place. Sollicités par quelques personnes, nous avons, après une mûre réflexion, décidé de prendre les rênes du club ensemble.

Comment vous partagez-vous le travail tous les 2 ? Vous êtes plutôt « spécialisés par domaines » ou plutôt « polyvalents » ?

Robert Diriberry, Coprésident de l’US Tyrosse Rugby Côte Sud
Beaucoup te diront que Christian est tourné vers le sportif, et moi vers les questions administratives et financières (je dois ça à mon ancien métier), mais il faut savoir que tous les jours nous nous rencontrons et prenons ensemble les décisions concernant les grandes lignes de notre projet, dans quelque domaine que ce soit. Il est évident qu’étant plus disponible que Christian qui est toujours en activité, je suis pratiquement tous les jours au siège, en contact avec l’équipe administrative du club, et il m’est donc plus facile, de gérer le quotidien. Au final je dirai que nous sommes des « spécialisés… polyvalents » !

Peux-tu nous décrire dans les grandes lignes comment est organisée l’U.S. Tyrosse Rugby Côte Sud et quels sont les moyens dont elle dispose ?

L’UST est une Association loi 1901, gérée par un Bureau et un Comité Directeur, lequel se réunit tous les mois environ et valide les différentes décisions prises par le Bureau. Notre budget, de 850 K€ avant les phases finales, est le même que la saison précédente. Ce n’est pas un gros budget, et il est très difficile de le faire évoluer, compte tenu du contexte économique et de la concurrence (il y en a des clubs de Rugby par ici !).

Tyrosse-rugby-logoBien que nous jouions régulièrement les ½ finales du championnat de France de Fédérale 1 (ça a été le cas encore la saison dernière), et que tout est prêt, ici, pour que nous fassions une belle carrière en PRO D2, nous ne sommes pas encore parvenus à attirer des partenaires nationaux, solution qui nous permettrait, en complément de nos partenaires locaux, de passer un « cap budgétaire ».

Mais comme tu le sais, notre devise, « Notre force, c’est d’y croire », nous inculque une détermination à toute épreuve, et je suis convaincu que nous y arriverons un jour… Le passé, le présent et l’avenir de notre club sont porteurs de belles valeurs que nous sommes heureux de partager avec nos partenaires, actuels et futurs… Alors à bon entendeur, Salut !

Au niveau des effectifs, nous totalisons 500 licenciés, dont 300 pour l’École de Rugby, le reste étant composé des licenciés cadets, juniors et seniors, ainsi que des dirigeants et éducateurs des différentes équipes. Nous sommes entourés au quotidien par une équipe administrative de 4 personnes salariées : Dominique LABORDE au secrétariat, Céline GAUTRON à la communication et au partenariat, Michèle BACHACOU à la boutique et au Pub « La Fougère » (la buvette du stade), et Adel FELLAH à la filière formation.

Le pôle sportif est confié à Stéphane CAMBOS, Manager Général, qui gère l’ensemble du Club sur cet aspect, avec l’aide d’Adel et de tous les éducateurs et entraîneurs, depuis l’École de Rugby jusqu’aux seniors.

Si tu n’avais droit qu’à 4 adjectifs pour « qualifier » l ’U.S. Tyrosse Rugby Côte Sud, tu choisirais lesquels (je sais… L’exercice n’est pas simple, mais il force à la synthèse) ?

Ce ne sont pas seulement des adjectifs que je donnerai pour qualifier le Club mais aussi des noms communs qui prennent chez nous une autre dimension:

Historique: il n’est pas besoin de revenir dessus, notre club porte en lui une longue et belle histoire, semée d’exploits et de bravoure, et c’est connu de beaucoup de monde.

Formateur : La qualité de la formation que nous apportons à nos joueurs est un souci de tous les instants, et la future labellisation, courant 2015, de notre Centre de Formation est un « plus » important pour donner une autre dimension à notre structure.

Familial : Tous les jeunes qui arrivent de l’extérieur retrouvent chez nous cette ambiance familiale qui leur permet de s’épanouir dans notre sport roi.

– et enfin nos valeurs, reconnues par tous, qui font notre force et donnent à l’U.S. TYROSSE Rugby Côte Sud cette âme inégalée.

Depuis 14 ans, l’US Tyrosse est devenue l’US Tyrosse Rugby « Côte Sud »… Pourquoi ?

Depuis toujours, l’UST Rugby faisait partie intégrante de l’UST Omnisports, et pour diverses raisons, quand nous sommes montés en PRO D2, en 2000, notre club est devenu l’U.S. TYROSSE RUGBY COTE SUD. « Côte Sud » a été ajouté pour que l’on puisse bien nous localiser dans le sud des Landes (les Français ne sont pas les rois de la géographie !), sur cette magnifique côte landaise toute proche de nous, et dont nous sommes devenus, du coup, nous aussi des ambassadeurs.

Hormis l’UST, quels sont les clubs et les joueurs que tu affectionnes (ou que tu as affectionné) particulièrement ? Pour quelles raisons ?

De nombreux joueurs m’ont marqué, mais il serait trop long de tous les nommer ici. Toutefois, pour ma part, je pense à Jean-Pierre RIVES, surnommé « Casque d’Or » par Roger COUDERC… Les valeurs de courage et d’abnégation portées par ce très grand joueur ne sont pas sans me rappeler les valeurs tyrossaises…

Et jusqu’à présent, quels sont les meilleurs moments que tu as vécus avec le Rugby en général, et avec l’UST en particulier ?

Depuis toujours, j’aime ce sport de combat et de grandes envolées,

même si je ne l’ai que très peu pratiqué à titre personnel, si ce n’est au Lycée de Bayonne, avec Roger ETCHETO comme prof de gym. Ayant vécu à Bayonne toute ma jeunesse, j’ai d’abord été supporter des « bleus et blancs », que j’ai encouragés jusqu’en mai 1982 (je me rappelle qu’ils avaient perdu cette année là la finale contre Agen).

Et puis ensuite il y a eu Tyrosse, et l’UST, et, du chemin que j’ai parcouru avec ce club et des joies qu’il m’a apportées, je retiendrai évidemment la dernière saison : notre première saison de coprésidence avec Christian, avec des phases finales de folie, une ambiance extraordinaire, des questionnements, du grand bonheur, de la peine, bien sûr, d’avoir échoué de très peu à l’accession à la PRO D2, mais une peine vite effacée, car il faut regarder devant !

Siège de l’US Tyrosse Rugby Côte Sud

Le Siège de l’UST… une place forte du centre de Tyrosse

Et avec ça finalement, Robert, qu’est-ce que tu aimes le plus dans le Rugby ?

Ce que j’aime, ce sont les relations qui se nouent autour de la main courante ou dans les tribunes, l’ambiance qui va crescendo au fil de la saison, le combat sur le terrain, l’avant-match et ses incertitudes, les troisièmes mi-temps, indispensables quelque soit le résultat. En fait, tout simplement, j’aime toute la vie qui entoure un match de Rugby, quel qu’il soit, qu’il soit pratiqué par les jeunes ou par les seniors.


ICO-ville-2 Côté Ville


D’où es-tu originaire, et quand ta route a-t-elle croisé celle de Saint-Vincent-de-Tyrosse ?

Bayonne

Façades bayonnaises

Je suis donc originaire de Bayonne et quand nous nous sommes mariés avec Annie, nous avons décidé de vivre à Tyrosse, où elle travaillait. Et je suis devenu supporter de l’UST quand mon fils a commencé ses gammes à l’école de Rugby… pour finalement devenir dirigeant, à la demande de Dominique LABORDE, qui entraînait les cadets à ce moment-là.

Quels sont les lieux, les sites que tu préfères dans la région, et que tu nous conseilles d’aller visiter ?

Le port et l’estacade de Capbreton sont les endroits où j’aime aller marcher avec Annie à tout moment en raison de la promiscuité et surtout du paysage changeant au gré du temps. Cela me rappelle les vacances… J’adore me promener en bord de côte, et notre région s’y prête aisément d’ Hossegor à Saint-Sébastien. Je pourrai conseiller beaucoup d’endroits à visiter, tellement notre région est belle !

capbreton

Le port et l’estacade de Capbreton

Pays Basque

Le magnifique Pays Basque

Et à part ce pays des Landes, quelles sont les autres régions que tu apprécies particulièrement ?

Beaucoup de régions françaises sont magnifiques, mais celle que j’apprécie le plus, c’est le Pays Basque, où j’ai grandi, mais aussi toute la chaine des Pyrénées, en toute saison.

Tu es un retraité heureux… quelle activité professionnelle exerçais-tu ? Qu’en retiens-tu de plus important ?

J’ai quasiment fait toute ma carrière comme Responsable Administratif et Financier dans un garage automobile qui vendait des voitures italiennes rouges au cheval cabré… Puis les prestigieuses anglaises Jaguar.

J’ai terminé mon activité comme Responsable du Service Après-Vente des ces marques et de Land-Rover. De tout ça, je retiendrai surtout le contact avec des gens passionnés et exigeants, pour qui l’amour de leur véhicule primait avant tout.

Quand le Rugby te laisse un peu de temps, quels sont tes principaux centres d’intérêt dans tes moments de loisirs ?

Il est évident que le Rugby me laisse peu de temps aujourd’hui pour mes loisirs. Mais, outre mes promenades à Capbreton, j’adore randonner en montagne, surtout au Pays Basque où je connais pratiquement le nom de toutes les montagnes. Les voyages font aussi partie de mes loisirs préférés ainsi que la cuisine… des 2 côtés, à table ou aux fourneaux !

Et s’il y a une musique ou une chanson que tu aimes écouter… Le moment est venu de nous la faire partager.

J’aime beaucoup le folklore basque, mais la chanson que je préfère le plus et que je ne me lasse jamais d’entendre et de fredonner, c’est un hommage au poète basque Xalbador: « Xalbadorren heriotzean », chantée par Erramun MARTIKORENA.


ICONE-VIDEO Erramun MARTIKORENA


ICONE-WEB
Site Internet l’US Tyrosse Rugby Côte Sud


Envoyez un message à Robert Diriberry


Interview par Frédéric Poulet
Portrait Une et siège UST : Frédéric Poulet
Robert Diriberry au teléphone : UST /
Paysages : Fotolia


ICONE-ESPACE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *