Mardi - 07 Juillet 2020

Michel Antoine / Président de la SASP du Rugby Club Massy Essonne


Michel-ANTOINE-Président-de-la-SASP-du-Rugby-Club-Massy-Essonne

Et c’est en compagnie de Michel Antoine, Président de la SASP du RCME, que nous continuons avec grand plaisir notre escapade Massicoise.

Ce Limousin de naissance jouit aujourd’hui d’une retraite active après avoir fait le bonheur de « Big Blue » durant son riche et long parcours professionnel. Un parcours qui l’amena un jour en Essonne, territoire dont il connaît par cœur tous les ressorts économiques… et qui explique qu’il soit aux « manettes » du Club depuis bientôt 8 ans.

Rencontre avec un homme attachant, bon vivant et amateur de musique, qui va nous confirmer que le RC Massy Essonne est une grande famille et qu’il tient une belle place dans sa ville et dans son département… Merci Michel !


ICO-ville-2 Côté Rugby


Bonjour Michel, tu es Président de la SASP du Rugby Club Massy Essonne depuis 8 ans. Peux-tu nous dire rapidement dans quelles circonstances tu es arrivé aux « responsabilités » ?

Un peu avant la saison 2006-2007, Alain TINGAUD, mon prédécesseur, a décidé de manière assez brutale de quitter la présidence du RCME, pour prendre celle du club d’Agen. C’est alors que j’ai été sollicité par les dirigeants du club pour le remplacer.

Passionné de Rugby depuis toujours, et convaincu de l’exemplarité de ses valeurs,

j’avais déjà signé à l’époque, en tant que Président du MEDEF de l’Essonne, une convention de partenariat avec le RCME, avec lequel j’avais donc un contact privilégié. Franchir le pas et accepter la présidence n’a donc pas été très difficile pour moi.

Et avant de t’engager avec le RCME, quel était jusque là ta relation avec le Rugby ?

Je n’ai joué au Rugby qu’à l’école, pendant mes études d’ingénieur… Mais j’ai toujours été passionné par ce jeu ! Je suivais régulièrement le RC Massy Essonne, et j’étais abonné depuis plusieurs saisons au Stade Français. Et puis, au cours des nombreuses réunions que j’ai animées au sein du MEDEF, je faisais très souvent allusion à la proximité des valeurs du Rugby et de l’entreprise : engagement, esprit d’équipe, performance, respect du concurrent et de l’arbitre, convivialité.

Bon, après ces 7 années de gouvernail, qu’est-ce qui fait que tu ne regrettes vraiment pas ton engagement avec les « Bleu & Noir » ?

Je ne regrette absolument rien, car j’ai trouvé au RC Massy Essonne une ambiance vraiment exceptionnelle, basée sur la passion pour la formation, sur l’intégration des jeunes, sur la compétition. Et j’ai aussi trouvé, sur le plan humain, de véritables relations de type familial entre joueurs, bénévoles et dirigeants.

Et donc, ça consiste en quoi, principalement, d’être Président de SASP, à Massy ? Et que peux-tu nous dire, en quelques mots, de cette « RCME SASP » ?

Etre président de la SASP du RCME, c’est essentiellement pour moi d’incarner le club vis-à-vis de l’extérieur, de susciter un réseau de relations amicales et constructives avec tous les décideurs et institutionnels, de favoriser la recherche de partenaires financiers, de défendre le club en toutes circonstances, et de le faire rayonner par son implication dans la société civile.

Le budget pour la saison 2014 / 2015 est de près de 5 M€, avec environ 30 contrats professionnels. L’organisation compte 2 structures juridiques : l’Association et la SASP, chargées respectivement des jeunes et des féminines pour l’Association, et des séniors pour la SASP.

L’Association est majoritaire dans l’actionnariat de la SASP, et la SASP garantit l’équilibre financier de l’Association. Les relations entre les 2 sont réellement fusionnelles, grâce en particulier aux présidents Vincent DUPOND et David TURNER, et à notre Directeur, Nicolas GESTAS, doté d’un dynamisme et d’une efficacité extraordinaires.

Michel-ANTOINE-Président-de-la-SASP-du-Rugby-Club-Massy-Essonne-2

Michel Antoine en compagnie de Vincent Dupond, Président de l’Association du RCME


Si tu devais « qualifier » le R C.M.E. en t’aidant uniquement de 4 adjectifs, ce serait lesquels ?

Dans l’ordre, je dirais du RC Massy Essonne qu’il est :

1/ Pédagogue : le RCME est d’abord un club formateur, parmi les premiers au plan national.
2/ Performant : Toutes les équipes de jeunes jouent au plus haut niveau national, et y ont d’excellents résultats, et l’Equipe Première monte en PRO D2.
3/ Social : Le club participe activement à la vie de la Cité et du Département par sa politique d’intégration des jeunes.
4/ Familial : Par la qualité de ses relations internes.

Dans R.C.M.E. il y a le « M » de Massy, et le « E » de « Essonne »… Quelle est la nature du partenariat et de l’attachement qui unit le club à sa ville ? Et à son département ?

La ville de Massy est le premier partenaire du Club, et depuis très longtemps. Elle joue un rôle primordial dans sa vie : mise à disposition d’installations, subventions, détachement de salariés, communication.

Le Département de l’Essonne est quant à lui notre deuxième partenaire institutionnel. Il intervient par subvention et via des actions de communication. Il soutient en particulier la démarche de promotion du Rugby dans le Département à travers les clubs associés.

Hormis le R.C.M.E., quels sont les clubs et les joueurs que tu affectionnes (ou que tu as affectionné) particulièrement ? Pour quelles raisons ?

J’aime beaucoup les clubs de Clermont, Brive et Oyonnax, pour l’exemple qu’ils donnent. Côté joueur, j’admire Mathieu BASTAREAUD, qui portait nos couleurs avant de prendre son envol au Stade Français. Et j’ai également beaucoup d’amitié pour Jeff DUBOIS, parti lui aussi au Stade Français après son expérience Massicoise comme entraîneur.


ICONE-VIDEOMathieu BASTAREAUD


Jusqu’à présent, quels sont les meilleurs moments que tu as vécus en tant que Président du RCME ?

Tout d’abord, la sortie positive d’une énorme crise financière, voici 4 ans. Ensuite, la victoire contre Lille en ½ Finale du Jean Prat en 2012, qui nous offrait notre première montée en PRO D2. Enfin, la large victoire contre Pau à domicile en PRO D2, en 2013… quelle ambiance dans notre stade !

Comment vois-tu l’avenir du club ?

A court terme, nous devons absolument pérenniser notre position en PRO D2, pour pouvoir viser une montée en TOP 14 à l’horizon des 5 à 6 ans qui viennent, quand le Grand Stade sera à Ris Orangis, dans l’Essonne…

Pour finir ce « Côté Rugby », dis-nous Michel… C’est quoi qui te touche le plus dans le Rugby ?

Ce qui me touche, c’est d’abord le lien que ce sport représente pour tous ses supporters, de tous âges, de tous milieux et de toutes conditions sociales. C’est aussi le seul endroit où, comme disait un célèbre auteur, « on peut se faire des amis d’enfance toute sa vie ».


ICO-ville-2 Côté Ville


D’où es-tu originaire, et quel est l’historique de ta relation avec Massy et sa région ?

Originaire du Limousin, je suis né à Oradour-sur-Vayres, avec l’AS Saint-Junien, l’USAL de Limoges et le CA Brive comme clubs phares.

Mon attachement avec Massy vient du fait que j’ai passé quelques années professionnelles en Essonne, avec des responsabilités représentatives (notamment au MEDEF), Massy étant le premier pôle économique de l’Essonne (et le RCME le premier club de Rugby du département !).

Imagine que tu n’aies qu’une « minute chrono » pour nous persuader de l’attractivité du territoire Massicois, et, plus largement, Essonnien, … Tu nous dirais quoi ?

Et bien je dirai que l’Essonne est un département jeune, et donc dynamique. Je dirai aussi que c’est un territoire qui présente un harmonieux mélange de campagne (agriculture, forêt), d’activités industrielles et de recherche (CEA, nucléaire à Saclay, biologie génomique à Evry, mathématiques à Gif-sur-Yvette), d’activités de formation de haut niveau (Université d’Orsay, Ecole Polytechnique, etc…), et que Massy est sa capitale économique.

Ecole-Polytechnique-de-Palaiseau

Ecole Polytechnique de Palaiseau (source Wikipedia)


A part Massy, quelles sont tes autres régions de « cœur » ?

Le Limousin, d’abord, où j’ai mes racines. Et puis la Provence, où je vais chaque année fréquenter les festivals musicaux, que ce soit à La Roque d’Anthéron, à Orange, ou à Aix-en-Provence.

Sur le plan professionnel, dans les grandes lignes, quel a été ton parcours ? Et Qu’en retiens-tu de plus significatif ?

Je suis aujourd’hui à la retraite, mais j’ai fait toute ma carrière chez IBM. De cette longue relation avec le leader informatique mondial, je retiens mes 10 années passées à la création de l’usine de Bordeaux, mes 2 années aux Etats-Unis dans l’Etat de New York, et mes 10 années comme Directeur des Relations Sociales. Et au total, un fil rouge essentiel dans tout ça : les relations humaines.

A part le Rugby, quels sont tes principaux centres d’intérêt dans tes moments de loisirs ?

La musique, comme amateur… et depuis 10 ans, comme apprenti pianiste ! J’apprécie aussi énormément l’œnologie, surtout comme pratiquant, avec 2 ou 3 voyages par an dans les vignobles. Et enfin je suis un grand adepte de la lecture.

Et pour finir, quelles chansons ou musiques, que tu aimes particulièrement, souhaiterais-tu nous faire partager ?

Alors je vous invite avec grand plaisir à écouter « L’orage », de Georges Brassens, « Don Giovanni », un opéra de Mozart, et le quintette de Schubert à 2 violoncelles ! »


ICONE-VIDEOGeorges Brassens


ICONE-VIDEODon Giovanni


ICONE-VIDEOQuintette de Schubert à 2 violoncelles


ICONE-WEBSite Internet du Rugby Club Massy Essonne


Interview et photos de portrait par Frédéric Poulet


ICONE-ESPACE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *