Lundi - 17 Janvier 2022

Vannes // Culture & Patrimoine


Manifestations culturelles

La « Cité des Vénètes » s’appuie sur une histoire vieille de plus de 2000 ans afin de faire vivre des événements culturels tout au long de l’année : Festi’Vannes, festival de musique ouvert à tous les styles, se déroule depuis 2002 dans les bars du centre-ville au mois d’avril.

Le Tradi deiz, organisé aussi en avril par la confédération Kendalc’h, est une journée spéciale pour les cercles celtiques de Bretagne, de Loire-Atlantique et d’Ile-de-France, qui sont évalués dans des épreuves de danses traditionnelles en costume.

Depuis 1950, Kendalc’h promeut la culture bretonne par le biais des arts populaires et travaille ainsi à la mise en valeur de cette Bretagne qui danse et qui chante, en ayant le souci constant d’inscrire pleinement la danse traditionnelle dans la contemporanéité des arts vivants et en proposant de véritables spectacles, dignes des plus grands ballets.

Le Festival La mer en images est une exposition consacrée aux photos maritimes.

La Semaine du Golfe est une fête maritime qui a lieu tous les deux ans (années impaires) avant la semaine de l’Ascension dans les communes littorales du golfe du Morbihan.

Elle réunit des bateaux de toutes tailles et de toutes traditions : voile-aviron, petits voiliers “randonneurs”, plaisance classique, anciens voiliers de pêche, motonautisme, “grands voiliers” spectaculaires du patrimoine européen, trois-mâts, bricks, goélettes à hunier, ketchs, yachts prestigieux.

Le Salon du livre en Bretagne se déroule en juin depuis 2008 dans les jardins des remparts.

A cette occasion, Vannes accueille quelques 200 auteurs et, campée dans sa tradition celtique, la ville a placé son salon sous le signe du triskell littéraire. Un symbole fort qui permet d’accueillir en trois composantes les écrivains au service de la Bretagne (Ar Vro, le pays), de la Mer (Ar Mor) et ceux qui sont portés par l’air du temps (An Avel, le vent).

Les Fêtes historiques de Vannes ont lieu en juillet et retracent grâce à plus de quatre cent figurants bénévoles les grandes périodes de l’histoire de la ville. Elles ont mis à l’honneur en 2013 les premiers Etats de Bretagne à Vannes en 1203, et en 2014 les grandes heures d’Anne de Bretagne, duchesse puis Reine de France (1477-1514), figure majeure de l’Histoire Bretonne.

Jazz à Vannes est un festival de musique jazz, créé en 1980, qui se déroule pendant une semaine fin juillet et qui débute par un traditionnel concert gratuit sur le port. En août, les Fêtes d’Arvor, organisées par le Comité des Fêtes de Vannes, honorent chaque année le 15 août la culture bretonne. À la fin du mois d’août, la ville de Vannes voit déferler les énergiques fans de métal qui se rendent au Motocultor Festival (open air depuis 2010) durant trois jours.


Monuments et lieux touristiques

Vannes est classée Ville d’Art et d’Histoire et abrite de nombreux monuments et lieux culturels de premier ordre. Elle compte plus de 270 monuments et objets classés ou inscrits à l’inventaire des monuments historiques.

vannes-ville-3Clé de voûte du patrimoine vannetais disposant d’un très fort attrait touristique, les remparts de Vannes sont des fortifications érigées entre les IIIe et XVIIe siècles, sur des vestiges gallo-romains, pour protéger la cité des pillards et des armées ennemies. Cette première enceinte demeure la seule protection de la cité pendant plus d’un millénaire. C’est à l’époque du duc Jean IV, à la fin du XIVe siècle, que l’enceinte de la ville est réédifiée et étendue vers le sud pour protéger les nouveaux quartiers.

Vannes possède également un important patrimoine religieux. Originellement de style roman, la Cathédrale Basilique Saint-Pierre de Vannes est reconstruite en style gothique aux XVe et XVIe siècles pour faire face à l’affluence des pèlerins qui se pressaient autour du tombeau de Saint Vincent Ferrier, mort à Vannes en 1419 et enterré dans le chœur de la cathédrale.

De style baroque, l’Eglise Saint Patern fut pendant tout le Moyen Age une importante étape de pèlerinage en l’honneur de Saint Patern, premier évêque attesté de l’évêché de Vannes, un des sept saints fondateurs de Bretagne. Élevée alors que la ville connaît un important essor religieux avec l’installation de nombreuses communautés, la Chapelle Saint-Yves, construite au XVIIe siècle, s’inspire du baroque italien et est représentative du style jésuite de l’époque.

La ville possède près de 220 maisons en pans de bois

, ce qui la place au deuxième rang par le nombre en Bretagne, après Rennes. Les plus anciennes de ces maisons à colombage datent du XVe siècle, tandis que les plus remarquables, du fait des couleurs employées, des décors et des encorbellements, datent du XVIe siècle. Les rez-de-chaussée sont occupés depuis l’origine par des boutiques, et l’on retrouve certaines enseignes originales sur les murs de ces maisons colorées au charme indéniable.

Vannes 02 - Wikimedia - Donar ReiskofferAinsi, sur l’un d’elles ayant appartenu à Gilles de Bretagne, à l’angle des rues Noé et Pierre-René Rogue dans l’intra-muros, se trouve un des emblèmes de la ville : l’enseigne « Vannes et sa femme », surmontée des bustes d’un couple en pierre peinte. Cette enseigne joviale est l’un des symboles de la ville dont on ne sait pas l’origine. Elle pourrait être une enseigne commerciale, probablement celle d’un cabaret.

La Cohue, qui abrite depuis 1982 le Musée des Beaux Arts, tient son nom d’un mot d’origine bretonne (coc’hug) qui signifie « halles » et qui désignait les lieux de marché dans les villes. Situé en plein cœur de la ville face à la cathédrale Saint-Pierre, le lieu fut le siège du palais de la justice ducale jusqu’en 1796. À partir de 1675, le Parlement de Bretagne exilé à Vannes y tint séances. La Cohue accueille les États de Bretagne à dix reprises de 1431 à 1703. En 1532, ce fut dans cet édifice que l’acte d’Union de la Bretagne à la France fut signé.

Construit en 1410 par Jean de Malestroit, chancelier de Jean V depuis 1408, le Château-Gaillard est racheté en 1457 par le duc de Bretagne qui y installe les États de Bretagne. Il abrite aujourd’hui le Musée d’Histoire et d’Archéologie.

Le Château de l’Hermine (ou Hôtel Lagorce) tire son nom de la forteresse construite entre 1380 et 1385 par le duc Jean IV afin de renforcer l’enceinte de Vannes. La forteresse est pratiquement en ruine lorsque la ville la vend à Julien Lagorce, un traiteur, qui en fait l’hôtel actuel. Aujourd’hui, le Château de l’Hermine est le siège de l’Institut Culturel de Bretagne.

Vannes doit son Hôtel de Ville au maire républicain Émile Burgault qui en établit les premiers fondements en 1847. Réalisé quarante ans plus tard dans le style de la Renaissance italienne, il symbolise le triomphe des idées républicaines.

L’Hôtel de Préfecture, inauguré en 1865, est construit sur le site de l’ancien couvent des Jacobins, près du quartier Saint-Patern. Il est entouré d’un parc de cinq hectares, dont la majeure partie est composée d’un jardin à l’anglaise dessiné en 1862 par Louis-Sulpice Varé, architecte-paysagiste de Paris, auteur du bois de Boulogne.

Situé au nord du Golfe du Morbihan, le Port de Vannes est à la fois port de commerce, de passagers, et de plaisance. La présence attestée d’un port à son emplacement actuel remonte à la fin du XIVe siècle bien que les recherches ont démontré l’existence d’un port dès le Ier siècle de notre ère au pied de Darioritum, la cité des Vénètes.

Prisé par les plaisanciers vannetais et les touristes grâce à sa situation en plein cœur de la ville, le port de plaisance est équipé depuis le grand chantier de requalification du quartier du Port de 2007-2009 de nombreux équipements : Capitainerie – Kiosque culturel – Office de tourisme – Espace vert – Parking souterrain.


Musées

Vannes 11 - Wikimedia - VassilVannes dispose au sein de son centre historique de deux musées classés musées de France. Le Musée d’archéologie du Morbihan, situé dans un hôtel du XVe siècle est installé dans l’ancien hôtel du Parlement de Bretagne, dit le Château-Gaillard. Ce musée consacré à l’histoire du Morbihan accueille les collections de la Société polymathique du Morbihan, collections remontant à la préhistoire.

Le musée est très riche en objets préhistoriques provenant, pour la plupart, des premières fouilles des mégalithes du Morbihan : Carnac, Locmariaquer, presqu’île de Rhuys, qui permirent de mettre au jour de très belles pièces. Ainsi, du Paléolithique à l’époque gallo-romaine, plus de 700 objets nous conduisent sur les traces d’anciennes civilisations qui ont marqué le Morbihan et la Bretagne. L’autre musée de la ville est la Cohue, Musée des Beaux Arts situé en face de la Cathédrale Saint-Pierre, qui présente des œuvres d’horizons divers : peintures contemporaines, figuratives, d’artistes bretons (en particulier Geneviève Asse).


Spécialités culinaires

La cuisine du Golfe du Morbihan accorde bien sûr une très large place aux poissons et aux fruits de mer. Le Golfe abrite en effet de nombreux parcs à huîtres.

Lors de votre séjour à Vannes vous pourrez aussi goûter, entre autres, les moules marinières, la raie au beurre noir, la cotriade (soupe de poissons et de coquillages au vin blanc qui est aux Bretons ce que la bouillabaisse est aux Méridionaux), la tapenade d’algues, le saucisson au lambing (eau de vie de cidre), les galettes de blé noir, le far breton (délicieux flan moelleux), le kouign amann (gâteau au beurre moelleux et croquant à la fois). Et bien entendu, vous aurez multe occasions d’accompagner vos repas avec le cidre local.


Office du Tourisme de Vannes


ICO-wikipedia Sources Wikipédia / Photo Wikimedia – XIIIfromTokyo, Donar-Reiskoffer, Vassil

Eu égard aux droits qui leur seraient associés, nous nous engageons à enlever les illustrations présentes dans cet article, sur simple demande de leurs auteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *