Lundi - 02 Août 2021

Les Dieux du Rugby

 

Ils sont 5… et ce Quintet Divin a inventé le Rugby pour sauver l’Humanité qui partait en sucette !

Tout a commencé le jour où ils ont découvert ensemble que le monde ne pouvait pas tourner rond… pour la simple et bonne raison que, comme tu peux le constater sur la photo satellite ci-contre,  la planète est… ovale !

 

 

Le hasard n’existant pas, tu ne seras pas surpris de découvrir les noms et les origines de ces Dieux :

 


Hèr, comme… R !

Créateur des “Courants d’Hèr”, il est le Dieu des Trois-Quarts…

Dieu des airs et du vent, du ciel, de la lumière et des grands espaces. Il est la source ici-bas de toute chose et de toute action ou initiative empreinte de liberté, d’ouverture, de fluidité, de don à autrui, de contournement et d’évitement quand le choc frontal n’est pas nécessaire. Divinité réunissant les esprits des plus grands chefs Indiens d’Amérique, son pouvoir lui a été transmis par les plus braves des Algonquins, des Apaches, des Cherokees, des Cheyennes, des Comanches, des Hurons, des Iroquois, des Micmacs, des Navajos, des Pueblos, des Sioux, et de bien d’autres encore… c’est dire s’il est immense !


Hue!, comme… U !

Créateur des “Gros têt’Hue!”, il est le Dieu des Avants…

Dieu des profondeurs et des entrailles de la terre, de l’ombre et des ténèbres, des labours et des forges. Le monde qu’il façonne est celui de la puissance, du contact, de l’abnégation allant jusqu’à l’entêtement, du combat, de la castagne et de l’embrouille, y compris et surtout lorsque celle-ci peut être évitée. Spécialement s’il est semé d’embûches et peuplé de très grands dangers, le chemin qu’il emprunte pour se rendre d’un point A à un point B est toujours le plus court. Doté d’une carrure et d’une force hors du commun, dignes de celles d’un titan, il fusionne à lui seul les esprits des plus terribles et des plus puissants chefs des communautés réunies d’Océanie : ceux d’Australasie (Australie et Nouvelle-Zélande), de Mélanésie (dont les Îles Fidji), de Micronésie, de Nouvelle-Guinée et de Polynésie (incluant le Tonga et les Îles Samoa).


Gêè!, comme… G !

Créateur des “Gêè! des burnes”, il est le Dieu ascendant de tous les rugbymen faisant preuve de courage et d’audace sur le pré… c’est à dire quasiment tous !

Dieu des braves, des adroits, des altruistes et des égoïstes, et de la fête. Originaire des Highlands d’Écosse, il décide de tout ici-bas en matière d’agilité et de dévouement, spécialement s’il s’agit de défendre la patrie en danger. Divinité émanant des grands chefs de Clans Écossais, et descendant en droite ligne de Sir William Wallace lui-même, dont il a hérité non seulement de l’épée mais aussi de la fougue, de la bravoure et d’une audace à toute épreuve, c’est ceinturé d’un kilt et au son de sa cornemuse que ce Courageux Festayre fait étalage avec grandeur et panache d’un sens du sacrifice hors du commun.


Bée, comme… B !

Créateur des “Bouches Bée”, il est le Dieu des Supporters, qu’ils soient installés en tribune ou affalés sur leur canapé devant la télé, une bibine à la main…

Dieu de la beauté, de la grâce, de l’harmonie, du spectacle, du parfait et du plus que parfait en toute chose. Arpentant depuis des lustres les plaines et les collines, les oliveraies et les vignobles de sa sublime Toscane natale, il a inspiré toutes les œuvres monumentales et remarquables de la Renaissance Florentine. Amoureux des belles lignes et du travail bien fait, toute création, toute action, ne vaut pour lui que si elle est belle et sublimée, ce qui explique en grande partie sa mission : pousser coûte que coûte tous les artistes à être au sommet de leur art, afin d’émerveiller le monde et ceux qui le regardent, quel que soit leur point de vue. 


Hi-Grec, comme… Y !

Créateur des “Hi-responsables”, il est le Dieu des Arbitres, des Dirigeants et des Entraîneurs… bref de tous ceux qui pensent avoir le moindre pouvoir sur les Courants d’Hèr et les Gros têt’Hue!

Dieu de l’ordre, de la vérité et surtout de son interprétation, de la police, de la justice et de l’injustice. Muni d’un sceptre, des Tables de la Loi et d’un sifflet magique dont il ne se sépare jamais et qui lui confère un pouvoir absolu dont il abuse parfois au goût de certains, il ne souffre aucune contestation. Prétendument sage, surtout quand il n’est pas pris la main dans le sac ou en flagrant délit de mauvaise foi, force est de constater qu’en toute circonstance et quoiqu’il arrive, il dispose d’un pouvoir immense de séduction et qu’il a toujours raison, y compris lorsque toutes les apparences semblent jouer contre lui.


 

 

Et comme ces 5 là ont été créés à l’image des hommes, ils n’ont pu réaliser cette œuvre qu’avec l’aide déterminante de La Taulière, à qui l’on doit, entre autres, l’avènement du Rugby féminin !

 


Si toi aussi tu veux partager le secret de ces Dieux (et de la Taulière !) et connaître l’incroyable et inestimable mission qu’ils ont confiée à William Webb Ellis un beau jour de 1823 dans cette bonne vieille ville de Rugby, Comté de Warwickshire en Angleterre, sur la rivière Avon… clique ici.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *