Vendredi - 25 Juin 2021

Marion Jacquinot / Capitaine des Féminines du RC Massy Essonne


Quand votre papa, vos oncles, votre frère sont rugbymen, et que vous êtes une fille… Qu’est-ce que vous faites ??? Et bien, comme Marion, tout simplement, vous devenez… Rugbywoman ! Oui, c’est depuis toute petite que cette grande jeune femme baigne dans le milieu du rugby, et il n’est finalement pas étonnant qu’un beau jour, du côté de Ris-Orangis, encore adolescente, elle soit passée de la tribune au terrain, pour aller prêter main forte aux « mamans » qui cette fois-là, balle en main, s’étaient mises en tête de mettre une rouste aux « papas ».

Et sans trahir ce que vous allez lire ci-dessous, on peut dire qu’elle a bien fait, Marion, de franchir le pas et d’aller au cœur de la mêlée ! Car au fil du temps, ce jeu de rugby est devenu pour elle une véritable passion, une passion qu’en Capitaine exemplaire elle partage avec ses coéquipières et tout « son » club, le RC Massy Essonne, sur le terrain mais aussi bien au-delà… Allez les filles de Massy ! Et… Merci Marion !

Envoyez un message à Marion Jacquinot


ICO-ville-2 Côté Rugby


Bonjour Marion, tu es joueuse de rugby, est-ce par hasard ?

Non, ce n’est pas vraiment par hasard : mon père fait du rugby, mes oncles, mes cousins, mon petit frère (qui a été à Lakanal en centre de formation) font du rugby… Du coup j’ai été prise moi aussi par la passion familiale !

A quel âge, et où as-tu commencé à jouer ? Te rappelles-tu de ton premier entrainement et du nom de ton premier entraineur?

logo ris orangis rugbyLa première fois que j’ai vraiment touché un ballon de rugby sur un terrain, j’avais 13 ans, c’était pour la fête de fin d’année du club où jouait alors mon papa, l’US Ris-Orangis. Un match avait été organisé, les « mamans » contre les « papas », et je suis donc venue en renfort des mamans ! Ce jour là, j’ai eu un déclic.

L’année d’après mon père a changé de club, il est parti à Palaiseau, et avec mon frère on a nous aussi intégré ce club. Il y avait déjà pas mal de filles dans l’équipe, et c’était important pour moi dans la mesure où je débutais, ça m’a mise en confiance.

Et mon premier entraîneur, ça a été… Mon papa !, ainsi qu’un certain « Julien », de Palaiseau.

A quel poste évolues-tu ?

Je joue en première ligne, au poste de pilier. Et comme je suis plutôt grande, je suis aussi susceptible de jouer en seconde ligne, et c’est d’ailleurs à ce poste que j’ai eu des sélections il y a quelques années. Dans les équipes féminines, il y a souvent un manque de premières lignes, et c’est surtout pour ça que je joue à ce poste dans l’équipe de Massy.

 

Jusqu’à présent, quels sont tes meilleurs souvenirs de rugby ?

Marion Jacquinot - Attitude de jeu V2Je suis très « club », et très attachée à « mon » club, et mon meilleur souvenir, c’est ma première année à Massy, où on est montées en Fédérale 2, après avoir tout gagné pendant la saison. On a été éliminées en 1/8èmes de finale. J’avais 16 ans, et on était pas mal de filles à avoir cet âge là en Seniors, car c’était autorisé à l’époque. Et 7 ans après, nous sommes encore nombreuses à porter le maillot massicois… En Fédérale 1 maintenant, puisqu’on vient d’accéder à ce niveau pour la première fois.

Les bons souvenirs, ce sont aussi les phases finales, car il y règne une atmosphère particulière.

Et puis aussi, c’est d’avoir assisté, en tant que « supportrice » cette fois, aux 2 montées des garçons en PRO D2. On a vraiment passé de super moments, entre filles, à les suivre, à partager avec eux. On a fait tous les déplacements pour aller les encourager.

 

Tu es capitaine des Féminines du RC Massy Essonne… Quel genre de capitaine es-tu, et que dis-tu à tes coéquipières, dans les vestiaires, juste avant d’entrer sur le pré ?

Logo-massy-rugbyJe suis en train de vivre ma première année de capitanat, donc c’est tout nouveau pour moi, et c’est encore un peu compliqué de faire un « vrai » discours d’avant-match dans les vestiaires, avec du « peps »… Je suis en apprentissage dans cette fonction et il me faut un peu de temps pour ça. Je suis plus dans l’écoute et dans l’encouragement, mais je sais aussi élever le ton quand il le faut sur le terrain.

En fait, je suis surtout capitaine de vie, capitaine du groupe en général, sur le terrain, bien sûr, mais mon rôle est important aussi en dehors du terrain. On se voit pratiquement tous les jours, même en dehors du rugby. Certaines filles sont les marraines des enfants d’autres filles, ou sont leurs témoins de mariage, etc… On est des sœurs sur le terrain, et de vraies amies en dehors du terrain, et je ne me vois pas passer une semaine sans les voir.

Qu’est-ce qui fait la force de votre équipe ?

C’est justement que nous sommes des amies dans la vie et sur le terrain, et ça nous aide à surmonter tout, y compris lorsque l’une d’entre nous fait une bêtise, car elle sera forcément réconfortée et encouragée par les autres.

 

Imagine que tu doives convaincre une jeune fille complètement novice en la matière, d’une part de pratiquer le rugby, et d’autre part de porter les couleurs du RC Massy Essonne… Alors, tu lui dis quoi ?

generique-2Je lui dis que le rugby est un beau sport, qui nous apprend plein de valeurs, le respect par exemple, que l’on y trouve une deuxième famille. C’est vraiment ce que j’ai ressenti dans tous les clubs où j’ai été impliquée, que ce soit à Ris-Orangis à travers mon père, ou à Palaiseau et Massy en tant que joueuse.

Je lui dis aussi que le rugby permet vraiment de se défouler, de se dépenser physiquement et d’oublier un temps les soucis quotidiens.

 

T’arrive-t-il d’aller supporter les garçons qui bataillent en PRO D2 ? Que ressens-tu quand tu les vois jouer ? Et que leur souhaites-tu ?

tyrosse-club-2Oui bien sûr ! On les suit tous les week-ends à domicile, et il nous arrive d’aller les voir en déplacement quand cela est possible compte tenu de notre calendrier de matchs. On est ainsi quelques-unes à être allées les voir à Perpignan en début de saison.

Je ressens un énorme plaisir à les voir jouer à ce niveau de PRO D2, et je leur souhaite de se maintenir cette année, pour atteindre un jour le TOP 14, pourquoi pas ? D’ici 5 ans peut-être… Quand on sera riches !

 


ICO-ville-2 Côté Ville


D’où es-tu originaire et où as-tu grandi ?

Je suis née et j’ai grandi en Essonne, à Ollainville, un petit village à la campagne, au sud du département. Et maintenant j’habite à Corbeil.

 

Qu’est-ce que tu apprécies le plus dans la région où tu habites ?

Ce que j’aime, c’est avoir accès à tout, et aussi la diversité qu’on trouve dans la population, et du coup dans beaucoup de choses.

 

Quelles sont les autres régions françaises que tu apprécies particulièrement?

Je suis très famille, et je suis très attachée à la Charente Maritime, Royan surtout, et à la Bretagne, en particulier Perros Guirec, car c’est là que sont situées les 2 maisons de vacances de mes grands-parents. Ces 2 endroits sont des lieux de rendez-vous familiaux importants pendant les vacances.

Phare de Royan vue de la plage

Royan

Perros Guirec

Perros Guirec

 

Quel a été ton parcours de formation, et quelle activité professionnelle exerces-tu ? Qu’en retiens-tu de plus significatif et de plus intéressant ?

J’ai un Bac + 2 en Administration Economique et Sociale, et j’occupe un poste de Gestionnaire de scolarité à l’Université d’Evry. Ce qui me plaît dans ce travail, c’est le contact permanent avec les étudiants, les enseignants et mes collègues.

En milieu professionnel, je pense que le rugby m’a aidée à « prendre sur moi » dans certaines situations, et il m’a surtout aidée à prendre confiance en moi.

 

Hormis le Rugby, quels sont tes principaux centres d’intérêt dans tes moments de loisirs ? Es-tu artiste ?

ZumbaNon, je ne suis pas artiste ! En réalité, le rugby est vraiment ma passion, et en dehors du travail, c’est à lui que je consacre mon temps. Et quand je ne suis pas au rugby, je suis avec… Mes copines ou mes copains du rugby… Au Café Oz ou rue de la Soif à Paris !

Le seul truc que je fais « hors- rugby », c’est de la zumba… Je me suis inscrite cette année dans un club avec ma maman…

 

Et pour terminer ce bon moment Marion, on écoute quoi ensemble… ?

« Li Tourner », de DJ Assad… c’est la chanson qu’on écoute avec les filles dans les vestiaires à la fin des matchs, et sur laquelle on danse toutes ensemble…


ICONE-VIDEOLi Tourner – DJ Assad


ICONE-WEB

Site Internet du Rugby Club Massy Essonne


Envoyez un message à Marion Jacquinot


ICONE-CREDITSInterview : Frédéric Poulet
Photos Rugby : RCME – BG et JDL / Portrait Marion : FP / Vues Royan et Perros Guirec : Fotolia /


ICONE-ESPACE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *