Vendredi - 25 Juin 2021

David Chabert / Troisième ligne au Saint-Savin-Sportif


C’est avec ses 2 frères cadets que ce garçon fit ses débuts, il y a bien longtemps, à l’école de rugby du CS Vienne… Et en Isérois au cœur fidèle qu’il est resté, c’est entre Vienne, Bourgoin-Jallieu et Saint-Savin qu’il a écrit jusque là son histoire en Ovalie…

Une bien belle histoire, que David Chabert vit depuis 15 saisons maintenant sous le maillot du Saint-Savin Sportif, dont il est un emblématique et charismatique représentant. Dans ce village du Nord-Isère, situé à quelques kilomètres du grand voisin Berjallien, le rugby, c’est comme une religion… Rien d’étonnant donc à ce que là-bas l’église jouxte le stade et qu’une Madone se baigne dans l’étang… Quoi de mieux, quand on est rugbyman le jour, et pêcheur la nuit ?… Merci David !

 

Envoyez un message à David Chabert

 

Bonjour David, un jour le rugby est apparu dans ta vie… C’était où, quand, comment, pourquoi ?

Je dois avouer qu’au tout début, quand j’étais gamin, le rugby ne m’intéressait pas trop… Et en fait, c’est par le ballon rond que j’ai commencé, dans mon village natal de Saint-Sorlin-de-Vienne, petite commune située à 10 kms de Vienne. C’était plutôt pratique, car nos grands-parents, qui nous gardaient les mercredis après-midi, mes 2 frères (Romain et Jérémie, dont je suis l’aîné) et moi, habitaient tout à côté du stade de foot…


Saint-Sorlin-de-Vienne, Isère (38)


david et son père

David avec André, son papa…

Mais bon, le foot n’a duré qu’un temps, car nous sommes issus d’une famille très « rugby »… On doit ça à notre père, André, qui sera d’ailleurs co-président du Saint-Savin Sportif aux côtés de Serge Marquet durant plusieurs saisons, mais aussi à notre mère, Isabelle, fidèle admiratrice et supportrice de sa triplette de rugbymen préférés… Et un beau jour, enfin, on est allé tous les 3 s’inscrire à l’école de rugby du C.S. Vienne.

 

david et ses frères

… Et avec ses frères (de g à d : Romain, Jérémie, David)… 2 Saint-Savinois et 1 Viennois !

 

J’avais 14 ans et j’ai donc débuté en Minimes à Vienne. Avec mes frères, on était scolarisés à l’Institution Robin, où on avait énormément de copains qui pratiquaient le rugby, et on s’est très vite faits au maniement du ballon ovale ! Et c’est ainsi que la fratrie Chabert est entrée de plein pied dans le rugby… Et ne l’a plus jamais quitté!

Plus tard, mon frère Romain est parti en Juniors à Bourgoin, puis il a signé à Saint-Savin, où on a joué ensemble pendant 2 saisons, avant qu’il ne reparte à Vienne.

 

david et jeremie

Duel de frangins : Jérémie à Beaurepaire… Et David à Saint-Savin !

 

Quant au benjamin de la famille, Jérémie, il a été Champion de France de Fédérale 2 avec Vienne en 2012, avant d’aller faire 2 saisons à Beaurepaire, puis de revenir cette année à Vienne… On a joué à plusieurs reprises l’un contre l’autre, quand il a porté le maillot de Vienne et de Beaurepaire !

 

 

 

Bon, et ensuite, tu as suivi quelle route avec le rugby ?

david juniors cs vienne

David (3ème debout en partant de la droite) avec les Cadets du C.S. Vienne en 1995

 

logo cs vienneJ’ai donc commencé le rugby en « Bleu & Blanc », les couleurs du C.S. Vienne, où je suis resté jusqu’en Juniors. Je suis de la même génération que, entre autres, Benjamin Boyet et Damien Vacher. En Cadets, nous ferons un 1/16ème de finale contre Narbonne. Formé en 3ème ligne aile et en n° 8, des sélections régionales m’ont permis par la suite de rejoindre les Crabos, puis les Espoirs du C.S. Bourgoin-Jallieu qui, à l’époque (c’était en 1997), était au top du rugby français.

david en sélection

David (4ème en haut en partant de la gauche) en 1996 avec la Sélection Taddei du Lyonnais

 

logo bourgoin rugbyAprès l’obtention de mon bac pro en électrotechnique, j’ai commencé à travailler, et il devenait pour moi assez compliqué de combiner à la fois mon activité professionnelle et la pratique du rugby à haut niveau au CSBJ, forcément très contraignante en termes de temps.

C’est alors que le CS Bourgoin-Jallieu et son voisin, le Saint-Savin Sportif, qui évoluait en Fédérale 2, décident de faire une entente et de créer, au sein du club Saint-Savinois, une Equipe Espoirs, appelée les « -23 ». Et nous voilà plusieurs « Berjalliens » à rejoindre cette belle équipe, entraînée logo saint savin sportifpar Philippe Servage et Daniel Bron, sous les couleurs « Jaune & Noir » du Saint-Savin Sportif… Un maillot que je vais porter pour la première fois, avec le n° 13 dans le dos ! Mon compère au centre sera Antoine Foulu-Mion, avec qui je jouais en 3ème ligne au CSBJ… Disons qu’il manquait un peu de monde derrière dans cette équipe, et qu’on est venu aider les ¾ en « donnant un peu de poids » à la cavalerie !

equipe -23 SSS

L’Equipe finaliste du Championnat de France Espoirs en 2000 (David est 1er à droite au 3ème rang)… devant l’église et le coteau de la Rémonde

Au terme d’une magnifique saison, on perd en finale du Championnat de France Espoirs contre Biarritz, et c’est alors que je décide de prendre ma licence au Saint-Savin Sportif. Depuis, je suis toujours resté fidèle à ce club dans lequel je me suis complètement épanoui…

 

david et stéphane glas

David (à droite) et les St-Savinois, coachés par Stéphane Glas il y a quelques saisons

J’attaque avec lui ma 15ème saison, ce qui fait une sacrée « tranche de vie » et de rugby, ponctuée de moments intenses entre Fédérale 3 (avec un titre de Champions de France en 2009, sous la houlette de Roland Rouchier et de Lilian Renaud comme entraîneurs) et Fédérale 2, que nous avons retrouvée il y a maintenant 6 saisons et dans laquelle nous bataillons ferme.

 

 

Peux-tu nous faire partager quelques moments marquants de ce long parcours en « Jaune & Noir » ?

L’épopée du titre de Champions de France en 2009 en fait forcément partie… Et je me souviens des gros matchs qu’on a faits, notamment contre les équipes du Sud-ouest, pour aller au bout, où on bat Bagnères en finale… Un moment inoubliable !

Saint Savin champion france F3 2009 - V2

L’équipe du Saint-Savin Sportif Championne de France de Fédérale 3 en 2009 (David est 4ème en haut en partant de la droite)

Je voudrais aussi évoquer une des plus belles victoires obtenues en Fédérale 2… C’était il y a 3 ans, à Carqueiranne, une grosse écurie de la poule où il est toujours très compliqué de s’imposer… Et on gagne ce match, très âpre, grâce à nos valeurs saint-savinoises et à notre cœur… En tant que capitaine, je dois dire que j’étais assez fier de mon équipe dans le bus qui nous a ramenés à Saint-Savin, accompagnés sur la route par « Ensemble », de Jean-Jacques Goldman, notre chanson préférée…


ICONE-VIDEOJean-Jacques Goldman – Ensemble


Et enfin, je parlerai aussi d’un très bon souvenir en -23 ans, où un jour, à Ugine-Albertville, je jouais au centre… Sur une magnifique passe de mon pilier, je claque un drop de 40 mètres en coin… On était en plein brouillard et on devinait à peine les poteaux… Heureusement, l’arbitre, lui, a bien vu… Un « exploit » que je n’ai jamais pu renouveler durant toute ma carrière (il faut dire qu’ensuite, en 3ème ligne, les occasions de tenter des drops se font plus rares…), et dont on parle encore souvent ici, bien des années après !

Après, des bons moments et des bons souvenirs, j’en ai à la pelle, mais ce serait trop long à tout expliquer…

 

David, tu vas donc attaquer ta 15ème saison au Saint-Savin Sportif, dont tu as été le capitaine emblématique jusqu’à il y a peu encore… Dis-nous, tu retiens quoi de plus important de ce long chemin effectué en « Jaune & Noir » ?

david -23 ans SSS

David, capitaine courage et symbole des valeurs saint-savinoises

Oui j’ai longtemps eu l’honneur d’être le capitaine des « Jaune & Noir », et j’ai appris et porté au fil des saisons ce que sont les valeurs saint-savinoises… L’abnégation et le courage de ses joueurs… Ici on ne lâche rien, on aime les défis et jouer contre des grosses et belles équipes pour les faire tomber.

Et puis, notre stade, mythique, au pied de l’église… Ici on dit qu’on va jouer au « Stade de l’Eglise »… Et la proximité du clocher fait qu’il est toujours très difficile pour nos adversaires de venir s’imposer chez nous. Ces victoires, c’est grâce à tous les bénévoles, dirigeants, partenaires, supporters, et grâce au village tout entier que nous les obtenons… Quand tout ce monde là nous encourage le dimanche au bord du terrain, c’est frissons garantis !

 

saint savin sportif 2015 2016

Le crû 2015/2016 du Saint-Savin Sportif… David est le 3ème debout en partant de la droite.

 

Quelle est ton activité professionnelle ?

Je travaille chez Sealift, une société d’une vingtaine de personnes, basée à Bourgoin-Jallieu, qui est spécialisée dans l’installation et la maintenance d’ascenseurs. J’occupe un poste d’installateur / réparateur. Nous intervenons dans toute la région Rhône-Alpes.

 

Quand le travail et le rugby te laissent un peu de loisirs, quelles sont tes activités favorites ?

peche de nuit

Clin d’œil de David à ses potes de pêche… de nuit!

Je suis un passionné de pêche… Pour moi cette activité représente un vrai moment de détente, qui me permet de faire le vide et d’évacuer tous les soucis. J’aime en particulier la pêche de nuit, que je pratique avec des potes, dont entre autres Paul Gran, notre entraîneur, et Christophe Teillon, entraîneur des Espoirs, et je peux te dire que ce sont de grands moments de convivialité… Parfois, on se marre tellement qu’il nous arrive de ne pas entendre les « bips » quand le poisson mord… Mais on arrive quand même à en sortir!

Et puis, il y a d’autres activités de loisirs que j’aime bien pratiquer à Saint-Savin, c’est le bowling et… Le patinage artistique … Et oui, nous disposons de superbes installations pour ça dans notre petit village… Qui est détenteur de l’unique patinoire du Nord-Isère !

 

Si en arrivant à Saint-Savin, on cherche les rugbymen locaux… Quand ils ne sont pas au Stade de l’Eglise, quels sont les endroits où ils ont l’habitude de se réunir ?

Tu nous trouveras peut-être au bar du village, le « Drop’café » (qui porte bien son nom !), ou au « Relais de Flosailles », à 2 pas d’ici. Et si on n’est pas là, nous risquons fort d’être au bowling, ou au « VIP Ice » (la discothèque de la patinoire), ou encore au « Day Off » (un restaurant branché qui propose des animations et des soirées à thème).

Et puis, tu pourras aussi souvent nous trouver à Bourgoin, au stade Pierre Rajon, où nous allons régulièrement encourager les « Ciel & Grenat », car beaucoup d’entre nous ont fait un passage dans ce club mythique.

 

C’est Paul Gran, co-entraîneur du Saint-Savin Sportif avec David Janin, qui t’a fait la passe pour nous accompagner dans la « Mêlée Puissance 15 »… A qui la fais-tu à ton tour ?

Oui, il est vrai que Paul et David nous font beaucoup travailler la passe à l’entraînement… Et j’apprécie d’autant plus celle que me fait Paul via Puissance 15, car lui aussi, en tant qu’ancien ½ de mêlée, continue inlassablement à travailler sa passe à droite (…!). Etant quant à moi autant à l’aise en passe à droite qu’en passe à gauche (… !), je vais transmettre le ballon d’un côté à Cyril Vézinaud, qui était notre Capitaine pour le titre de 2009, et qui joue maintenant à Saint-Marcel-Bel-Accueil, et de l’autre à Jean-Jacques Bos, un ancien entraîneur de Saint-Savin qui vit maintenant dans le nord… Je leur laisse à leur tour le soin de te raconter leur passion pour le rugby !


ICONE-WEB

Site Internet du Saint-Savin Sportif


ICONE-CREDITSInterview : Frédéric Poulet
Photos : Photo “Une” de David : DC / Photos “rugby” : Archives DC et Saint-Savin Sportif

 


ICONE-ESPACE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *