Samedi - 31 Juillet 2021

Vincent Dupond / Président de l’Association du Rugby Club Massy Essonne


Avec Vincent Dupond, nous terminons donc notre premier tour d’horizon d’« Acteurs du Rugby Massicois » (et nous espérons qu’il y en aura encore beaucoup d’autres qui voudront bien se prêter au jeu de nos questions), avant d’aller très prochainement quérir sur leur terre les impressions de leurs homologues Tyrossais…

Né en Gironde, Vincent vivait en Région Parisienne depuis sa prime enfance, quand un certain jour de 1994, son talentueux de fils lui fit croiser la route du Rugby Club Massy Essonne… . Ce fut là très certainement une excellente idée, car 20 ans plus tard, non seulement Vincent fait toujours partie des dirigeants fidèles du club, mais il en préside l’Association depuis un bon bout de temps !

Rencontre avec un homme de cœur, qui aime Massy et l’Essonne, et qui a donné et continue à donner beaucoup aux 2 couleurs qu’il a fait siennes depuis longtemps : le Bleu et le Noir… Merci Vincent !

Envoyez un message à Vincent Dupond


ICO-ville-2 Côté Rugby


Bonjour Vincent, quelle a été la route tracée pour toi par le Rugby, et qui t’a amené à la Présidence de l’Association du Rugby Club Massy Essonne ?

Je suis né à Talence, en Gironde, dans la banlieue Bordelaise, et mes grands-parents étaient sociétaires du Stade Bordelais. Ma mère a dû passer beaucoup de temps au bord des terrains, et je pense que c’est elle qui m’a fait, au départ, simplement apprécier le Rugby.

Je me souviens des jours de match du tournoi des 5 nations, où le poste de radio était allumé sur une télé muette, nous écoutions avec une ferveur bruyante les commentaires « neutres » de Roger Couderc quand nous ne pouvions pas aller à Colombes ou au Parc… c’est là que j’ai dû attraper le virus !

Dans mon proche environnement, les autres sports n’existaient pas, tout était pour le Rugby.

Malgré tout, à part durant ma scolarité, je n’ai pas joué. Il en aurait peut-être été autrement si nous n’avions pas quitté Bordeaux pour monter à Paris pour des raisons économiques, j’avais alors 9 ans.

Et bien plus tard, ce qui m’a fait venir à Massy est d’une banalité déconcertante : comme beaucoup d’entre nous, mon fils, Julien, qui jouait à Chilly Mazarin, a été détecté par Massy en 1994, en Cadets ! Et ensuite, ça a été l’engrenage : on commence par « aider » en suivant l’équipe, après on en fait un peu plus, et un jour, on se met au service du club en proposant ce que l’on sait le mieux faire, en toute humilité… pour ma part, c’était le « commercial ».

Vincent-Dupond-Président-de-l-Association-du-Rugby-Club-Massy-Essonne-2Et c’est comme ça qu’avec mon ami Serge EDMOND nous avons créé au RCM la commission sponsoring. Je me souviens quand tous les deux, la valise à la main, nous prospections dans Massy les samedis matin… Je peux te dire que les premiers chèques, on s’en rappelle encore !

Et puis voilà, quelques années plus tard ton fils mute à l’U.S.Tyrosse, et toi tu restes, et tu deviens Dirigeant et on connait l’histoire : tu rejoins le bureau, ensuite on te nomme à une vice-présidence, etc, etc… Et ça fait maintenant 9 ans que je suis Président de l’association, avec une coprésidence avec David TURNER durant 4 ans.

Eh oui, « faites des gosses qu’ils disaient ! ». Bon alors Vincent, parle nous-en un peu de ton club, toi qui en connais tous les rouages…

Le RCME a été fondé en 1971, il est donc très jeune à l’échelle du temps, et il a connu une ascension extrêmement rapide pour évoluer aujourd’hui en PRO D2. Notre devise : « Un Club, Un Cœur, Une Famille » y est très certainement pour quelque chose !

Massy est l’un des seuls clubs du Nord qui a réussi à atteindre le haut-niveau professionnel ces dernières années,

en se basant essentiellement sur son expérience reconnue nationalement dans la formation des jeunes. Au total, nous comptons 13 titres de Champions de France, dont 9 dans les catégories jeunes. En 2013, le RCME comptait 691 licenciés, ce qui en fait le 3ème club français.

Notre Comité Directeur est composé de 40 membres, et nous avons l’appui de plus d’une centaine de bénévoles ! Nous sommes organisés par pôles d’activités (sportif, financier, commercial, médical, social,…) avec pour chaque pôle un élu et un permanent salarié. Plus de 85 entreprises et fondations soutiennent le club autour du sponsoring (équipe première) et du mécénat (association), sans oublier bien sûr les partenaires institutionnels que sont la Municipalité de Massy et le Conseil Général de l’Essonne.

Toutes ces forces vives, fédérées autour du RC Massy Essonne, font qu’aujourd’hui nous nous inscrivons dans un projet ambitieux et moderne autour du Rugby et des valeurs qui lui sont propres : cohésion, dépassement de soi, innovation, lien social. Faciliter l’intégration est une de nos priorités, et c’est pour ça que nous sommes bien plus qu’un club : nous sommes aussi une Famille.


Le projet RCME 2016 est axé autour de 3 domaines :

1/ Le sportif
Avec notre 2ème montée en PRO D2 en 2014, il s’agit d’inscrire durablement le club dans le monde professionnel.
2/ La formation
Continuer le travail de formation auprès de nos jeunes de 6 à 22 ans.
3/ Le social
Renforcer notre positionnement de club engagé en faveur de la cohésion sociale, à travers de réelles actions d’insertion et de soutien en faveur de nos membres et de l’ensemble des citoyens Massicois.


rugby-club-massy-essonne

RC Massy Essonne : plus de 800 licenciés et bénévoles, et des trophées à foison !


Et toi, en tant que Président, c’est quoi ton job principal dans tout ça ?

Mon job ! Oui, c’est vrai… C’en est presque un ! Le rôle principal d’un Président c’est de « gérer », c’est de savoir s’entourer de personnes compétentes, de travailler en confiance et surtout de partager, je pense être un président de concertation. Pour réussir un bon plat il ne suffit pas que tous les ingrédients soient de qualité, il faut aussi un liant pour qu’il soit abouti.

Vincent, on l’a déjà évoqué plus haut, mais revenons-y juste un instant : tout le Gotha du Rugby français n’arrête pas de dire « Ah Massy !!! … c’est un club formateur ». c’est du marketing ou c’est la vraie vérité ?

Notre Ecole de Rugby est une des plus reconnues de l’hexagone et cela depuis bien longtemps. Nous avons été précurseurs dans la détection, grâce à nos interventions en milieu scolaire, et nous avons toujours fait le choix d’avoir des éducateurs diplômés, pour toutes les catégories.

Toutefois, les mamans Massicoises ne peuvent pas toutes faire des bébés de 1,90 m et de 110 kg !

Bien sûr, certains des jeunes issus de notre école de Rugby sont aptes à jouer au plus haut niveau, mais ce n’est pas la majorité, et ils doivent être épaulés par des joueurs venant de l’extérieur… Des joueurs qui rejoignent notre Centre de Formation après avoir été détectés par des clubs Franciliens, de la banlieue pour la plupart. La formation, c’est vraiment l’ADN de notre club, et nous travaillons sur notre projet de formation en nous guidant des exigences du niveau professionnel.

J’ai été très fier de voir partir Mathieu BASTAREAUD en son temps, ou plus récemment Yacouba CAMARA au Stade Toulousain, mais je suis tellement heureux, comme cette saison, de conserver un Sekou MACALOU au sein de notre effectif !

Logo-massy-rugbyLa formation est un travail de longue haleine, qui demande d’énormes investissements humains et financiers, c’est pourquoi nous sommes nombreux à faire la demande que la politique d’indemnisation soit à la hauteur des investissements consentis. La priorité du club est l’obtention de l’agrément de notre Centre de Formation, ce qui consacrera ses 9 années d’existence.

Hormis le R.C.M.E., quels sont les clubs et les joueurs que tu affectionnes particulièrement ? Pour quelles raisons ?

Hormis les clubs de la famille Puissance 15 (!), je rends hommage à Oyonnax, pour sa résistance grégaire lors de sa première saison en top14, et à Grenoble, pour son modèle économique. Côté joueurs, j’adresse ici un clin d’œil à Yacouba CAMARA, pour ses qualités de jeu et surtout pour son comportement, c’est vraiment un super mec !!

En ce qui concerne les anciens, j’ai toujours apprécié Jean-Pierre RIVES, pour ses qualités de combattant et de leader. Et puis je garde en mémoire celui qui a longtemps été le 16ème homme du XV de France derrière son micro, Roger Couderc.


ICONE-VIDEOYacouba Camara


ICONE-VIDEOJean-Pierre Rives et Roger Couderc


Jusqu’à présent, quels sont les meilleurs moments que tu as vécus avec le RCME ?

Ca, ça va être compliqué, il y en a eu tellement ! Alors, pour faire court : La saison Cadets 94/95, extraordinaire, terminée malheureusement par une finale perdue contre Perpignan. Notre fils Julien jouait, et le groupe était formidable. Nous étions un team de parents soudés et passionnés autour de cette équipe… Ah ! … De très grands souvenirs.

Il y a aussi les 2 titres avec l’Equipe 1 et la Réserve de Fédérale 3 en 1998… Quelle fête à Massy !! Et puis bien sûr les 2 montées en PRO D2, avec ce match mémorable contre nos amis Lillois.

Et enfin plus particulièrement cette dernière saison, où en plus de cette nouvelle accession en PRO D2, toutes nos équipes engagées ont fait un parcourt remarquable, avec un titre de Champion de France à 7 Elite, gagné contre Toulon.

Si le Rugby n’existait pas, est-ce qu’il te manquerait quelque chose dans ta vie ?

J’ai vécu presque 30 ans sans être « acteur » dans le Rugby, et je ne sais pas comment j’ai pu ! La passion du Rugby est très chronophage et exclusive, elle a pris sans partage une grande partie de ma vie, me faisant peut-être délaisser d’autres bonheurs… C’est le seul petit regret que j’ai, mais il n’est jamais trop tard !

Vincent, tu as fait toi aussi partie des pionniers (et des plus actifs car tu étais alors Responsable du Partenariat du RC Massy) de la première « aventure Puissance 15 » il y a quelques années… Tu en retiens quoi ?

Dans la relation avec ses partenaires, je dirai que Puissance 15 a permis de faire passer le RC Massy Essonne de « l’amateurisme besogneux » au « professionnalisme convivial ».

Ce concept permet aux clubs d’échanger totalement, sans compétition, grâce à l’esprit réseau, et cette ouverture vers d’autres territoires grâce au Rugby est forcément enrichissante. Enfin, à titre personnel, Puissance 15 représente pour moi de grands moments de rencontres, d’échanges intenses et de partage.


ICO-ville-2 Côté Ville


Tu connais bien le territoire Massicois et l’Essonne, qu’est-ce que tu y aimes particulièrement ?

L’Essonne est un département jeune et dynamique, plein de ressources, entre ville et campagne, à deux pas de la capitale. C’est une terre de Rugby, où se trouvent le siège de la FFR, le Centre National de Rugby, et bientôt le Grand Stade à Ris Orangis.

Quant à Massy, ce qui fait son « charme », c’est sa diversité culturelle et cultuelle. Une saison, notre première ligne était constituée d’un musulman, d’un juif et d’un catholique ! C’est ça aussi l’esprit de famille du slogan du club, et sans plagier l’US Tyrosse (dont le slogan est : notre force c’est d’y croire !), c’est ce qui fait notre force.

Et à part Massy, quelles sont tes autres régions de « cœur » ?

Je suis très attaché à la Corse. Mes parents et mon frère y vivent, c’est une région merveilleuse que j’apprécie depuis plus de 40 ans. Pour avoir un peu voyagé, la Corse, c’est les plus beaux paysages du monde réunis sur une île, …Et en plus on y mange bien !

Sur le plan professionnel, quelle est ton activité ?

Professionnellement ce n’est pas très « glamour », je vends des produits chimiques industriels.

Si on laisse de côté le Rugby et le boulot, quels sont tes principaux centres d’intérêt dans tes moments de loisirs ?

Si on laisse de côté le Rugby et le boulot… il me reste peu de temps ! Alors ce temps précieux, je le consacre à ma femme, Marie-France, et à mes enfants et petits-enfants. Je parviens malgré tout à faire du sport plusieurs fois par semaine, et j’adore les voyages.

Vincent-Dupond-Président-de-l-Association-du-Rugby-Club-Massy-Essonne-3

Vincent et Marie-France Dupond : un couple de dirigeants emblématique du RCME


Et pour finir Vincent, tu aimes regarder quoi, et écouter qui ?

J’adore les films de Jacques Tati, et les chansons de Leo Ferré, comme par exemple… « Vingt ans ».


ICONE-VIDEOJacques Tati


ICONE-VIDEOLeo Ferré


ICONE-WEB
Site Internet du Rugby Club Massy Essonne


Envoyez un message à Vincent Dupond


Interview par Frédéric Poulet
Photos de FP et de Jean-Daniel Lapeze.

Eu égard aux droits qui leur seraient associés, nous nous engageons à enlever les illustrations présentes dans cet article, sur simple demande de leurs auteurs.


ICONE-ESPACE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *