Lundi - 03 Août 2020

Maurice Cassès / Dirigeant à l’US Tyrosse Rugby Côte Sud


Photo Maurice extérieur décontracté

Face à « Zale », « Dédé-La-Science » et « Jeannot » qui s’étaient tous 3 ligués depuis bien longtemps pour l’amener dans le giron du rugby Tyrossais, ce chef d’entreprise parisien d’alors n’a rien pu faire d’autre que de les suivre là où ils voulaient qu’il aille… Et on le comprend !

En effet, comment Maurice Cassès, aujourd’hui membre du bureau de l’UST, aurait-il pu rester sourd à ce vibrant appel, celui du rugby authentique qui fait la marque de fabrique et la renommée de Saint-Vincent-de-Tyrosse ? Un certain rugby, certes, mais aussi une région et des amis, nombreux, auprès de qui il a décidé, le temps de la retraite venu, de continuer sa vie en « Rouge & Bleu », avec une fougère sur le coeur… Adishatz Maurice !

Envoyez un message à Maurice Cassès

 

Bonjour Maurice, dans quelles circonstances, un jour, ta route a-t-elle croisé celle de l’US Tyrosse Rugby Côte Sud ?

logo OKIJ’avais pour habitude d’aller régulièrement en vacances dans les Landes au mois d’août dans la famille de mon épouse, et c’est là que j’ai d’abord croisé l’équipe de copains de mon oncle «Zale» : « Dédé-La-Science » (André Graciet), ancien président des supporters de l’UST, et « Jeannot » (Jean Dor), ancien Vice Président de l’UST… Ces 3 là se mettaient régulièrement ensemble pour me vacciner au rugby, me racontant des histoires toutes plus fantastiques les unes que les autres, et vantant sans cesse les attraits de l’US Tyrosse au Président Directeur Général d’OKI France que j’étais à l’époque…

Et puis un beau jour, en août 1999, Jeannot m’a organisé un rendez vous avec Michel Duffranc,alors co-président de l’UST avec Francis Tastet. Des amis du Rugby Club Massy Essonne, Vincent Dupond, et Nicolas Gestas,, étaient aussi présents à cet entretien amical…

Logo-massy-rugbyA l’époque les Massicois ont dégainé les premiers, et OKI s’est retrouvé partenaire du RCME dès septembre. Mais en avril de l’année suivante, OKI est également devenu partenaire de l’US Tyrosse.

Je retrouvais en fait auprès de l’US Tyrosse et du RC Massy Essonne, qui évoluent pourtant dans des contextes (économique, géographique, social, culturel,…) complètement différents, la même chaleur, la même amitié entre les hommes, et cette même volonté farouche de vouloir accompagner les jeunes, de leur donner un idéal et, surtout, de leur assurer une formation humaine, sportive et professionnelle. A l’époque, la moyenne d’âge chez OKI était de 25 ans, et notre mission de constructeur était aussi de former les utilisateurs à la régulation des ressources papier et des consommables, et de les accompagner au mieux dans l’utilisation des ressources dédiées à l’impression… Des missions assez proches somme toute !

Tyrosse-rugby-logoAprès 3 saisons de partenariat avec les 2 clubs, le RCME volait financièrement de ses propres ailes grâce à un contexte économique favorable, et j’ai donc décidé d’orienter la totalité de notre budget « Partenariat rugby » sur l’UST, dont OKI est devenu le partenaire n°1 et le « sponsor maillot ».

Et cette belle histoire d’amitié entre OKI et l’US Tyrosse Rugby Côte Sud, ses dirigeants, ses joueurs et ses supporters, durera 10 ans, jusqu’à mon départ à la retraite.

 

Avant ta rencontre avec l’US Tyrosse (et Massy !), quels liens avais-tu avec le rugby ?

panneau ville sables d'olonneJe suis né aux Sables d’Olonne, en Vendée, et j’ai ensuite été « migrant » en France : Cholet, Le Mans, Agen, Bayonne, Metz, et puis la Région Parisienne, où, arrivé pour 3 ans maximum, j’ai finalement passé pas loin de 40 ans de ma vie.

sport a la teleTous ceux qui me connaissent te diront ô combien mon parcours sportif a été admirable !!! Mis à part un titre de champion de la Sarthe en cadet sur 1500m en 1964 ou 1965 (je ne sais plus !), je suis surtout resté un pur amateur de sport devant la télé… Même les côtes landaises en vélo me font peur ! Dans ce parcours de « grand sportif », j’ai du jouer 2 fois au rugby à l’armée, et j’assistais de temps en temps au match de l’Aviron durant mes 3 années passées à Bayonne…

Ceci dit, lorsque je portais la casquette de dirigeant de OKI, il y avait 3 sports qui intéressaient particulièrement les fabricants de matériels d’impression comme nous : le tennis, le rugby et le golf. Dans ces sports, et le dans le rugby en particulier, on retrouve, je n’invente rien, toutes les valeurs d’éducation, de respect de l’autre et de respect des règles, de morale, de don de soi, ballon rugby tyrossed’effort… Et puis, à Tyrosse, il y avait en plus ce côté de statut amateur des joueurs (pas évident à tenir dans un contexte de sport professionnel), ce nombre impressionnant de bénévoles, toujours prêts, toujours disponibles, ces troisièmes mi-temps qui n’en finissaient pas… L’US Tyrosse m’a fait découvrir un rugby que je ne connaissais pas, magnifique, et je ne pouvais faire autrement que de « tomber » dedans !

 

Et donc, depuis 2000, quel chemin as-tu parcouru avec l’UST ?

SONY DSCA l’arrivée d’OKI en 2000 à l’US Tyrosse, le club était en Pro D2, et OKI, c’était l’entreprise japonaise de renommée mondiale, basée à Paris, qui venait se dégourdir l’esprit dans le village gaulois du sud des Landes…

Mais OKI a aussi été à l’époque un dynamiseur pour les autres partenaires locaux, et on a vu avec plaisir s’étoffer « l’équipe des partenaires » de l’UST. Un magnifique esprit s’est instauré entre nous, et on l’a constaté lors de la redescente en Fédérale 1 il y a quelques années, les partenaires du club sont restés.

Au-delà du partenariat, OKI a aussi activement épaulé « l’Association du Centenaire », dont la mission « ad hoc », confiée à Jeannot Dor et à une superbe équipe de bénévoles, a été d’organiser la grande fête des 100 ans du club… Une belle réussite !

Quand, à l’heure de la retraite, en 2010, je me suis définitivement installé à Tyrosse, Michel Duffranc m’a dans un premier temps demandé de l’aider au sein de la Commission Partenariat, puis de le remplacer à la tête de cette commission.

centenaire ust afficheA leur prise de fonction, les co-présidents Robert Diriberry et Christian Laclau m’ont ensuite demandé de les accompagner au sein du bureau de l’UST, ce que j’ai bien évidemment accepté.

Voilà donc le chemin que j’ai suivi au sein de l’US Tyrosse Rugby Côte Sud… Ce n’est donc pas par mon passé rugbystique que j’ai aujourd’hui le plaisir d’en être dirigeant, mais par mon passé de partenaire. Avec le recul, je peux aujourd’hui dire que « Zale », « Dédé La Science » et « Jeannot » ont bien fait de me faire tomber dans les filets de l’UST !

 

Toi qui venais de loin, qu’as-tu découvert et appris de plus important au contact de la famille du rugby tyrossaise ?

SONY DSCAyant navigué pendant 40 ans en France, en Europe, au Maghreb, et un peu partout dans le monde, je pense que tout un chacun trouve à chaque moment ce pourquoi il est là, et ce qu’il est venu y chercher. La vie à la fin se résume aux moments de bonheur que tu as voulu chercher et trouver. Chaque seconde peut aussi être une seconde de bonheur… Et je ne parle pas là de certains coups de sifflet finals !!!

J’ai trouvé à Tyrosse une famille qui s’est agrandie au fil des années, et j’ai tissé des liens merveilleux avec quantité de personnes : joueurs, entraîneurs, dirigeants, bénévoles, supporters… J’adresse en particulier un clin d’œil très chaleureux aux « Centenaires », qui ont œuvré  au sein de l’association éponyme, et aux « Mayés », les conscrits du crû qui m’ont demandé d’être leur parrain en 2013.

Photo Maurice extérieur costumeJe pense être d’un contact assez ouvert, et je prends ici chaque instant avec bonheur… J’aime à croiser les anciens joueurs (les Rémy, Willy, Babar, Titi, Yvan, Laurent, Olive, et tous les autres, ceux de l’époque de mes débuts en « Rouge & Bleu ») et maintenant les plus jeunes.

Avant que d’être partie prenante au club, je connaissais son histoire par ce qu’on m’en racontait… Maintenant, j’y ai moi aussi un vécu, et quel vécu ! Et j’y ai également rencontré le club « Puissance 15 », et les liens d’amitié qui ont été créés grâce au rugby entre Saint-Vincent-de-Tyrosse, Massy et l’Ile de La Réunion… Ca aussi c’est une autre belle famille !

 

Et au-delà de son rugby, le Pays de Tyrosse, maintenant que tu le connais bien, il évoque quoi pour toi ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERAComme je te l’ai dit plus haut, je suis avant tout un grand fainéant, et donc je ne profite pas assez de tout ce qui nous entoure ici : la mer à coté, la montagne pas très loin, ces forêts magnifiques qui invitent à la marche, ces passages en palombière (même si je ne suis pas chasseur) qui t’amènent parfois à de grands moments de solitude !

J’aurais aussi pu me retirer dans mon coin d’origine, mais franchement, ici, je me suis trouvé tellement bien, avec ce calme, cette sérénité, ce climat, ces spécialités culinaires toujours en basses calories… Bref, une région où il fait toujours bon vivre, rire et s’amuser, entouré d’amis.

 

Si on se quitte en musique ou en chanson, tu nous fais écouter quoi ?

Alors je pense à « Elle danse », d’Alain Souchon, « L’opportuniste » de Jacques Dutronc, « Samdans » de Smash Kid, et bien sûr « Le dimanche à XV heures » et la chanson de Loulou Dachary et Shanteona : « Allez Tyrosse ! ».


ICONE-VIDEOAlain Souchon – « Elle danse »


ICONE-VIDEOJacques Dutronc – « L’opportuniste »


ICONE-WEB

Site Internet de l’US Tyrosse Rugby Côte Sud


ICONE-CREDITSInterview : Frédéric Poulet
Photos Maurice: MC et US Tyrosse


ICONE-ESPACE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *