Mercredi - 25 Novembre 2020

Jean-Jacques Bos / Entraîneur du FC Haguenau Rugby


Quand à 32 ans cet ancien talonneur a rendu ses crampons de joueur du côté de Strasbourg après un riche parcours, c’était pour mieux rechausser ceux d’entraîneur, et attaquer bille en tête la « phase 2 » de sa carrière rugbystique…

Le rugby, Jean-Jacques Bos, entraîneur du FC Haguenau Rugby, l’a tellement chevillé au corps et au cœur, qu’il a décidé d’en faire le fil conducteur de sa vie… Parti de son Auvergne natale, et muni de son « passeport rugby », il est allé découvrir des régions de France qu’il ne connaissait pas, mais dont il savait qu’elles parlaient toutes le langage d’Ovalie… Des étapes de joueur, et des étapes d’entraîneur, qui l’ont mené avec bonheur dans une région pour laquelle il a eu un énorme coup de foudre et dont il est désormais un indéfectible ambassadeur… L’Alsace !… Merci Jean-Jacques !

 

Envoyez un message à Jean-Jacques Bos

 

Bonjour Jean-Jacques, un jour, tu t’es retrouvé avec une licence et un ballon de rugby dans les mains… Tu nous racontes ?

Je suis né à Aurillac, j’y ai poussé, et mon père et toute ma famille suivaient le Stade Aurillacois… C’est donc là-bas que tout naturellement j’ai signé ma première licence, à 6 ans ½ ! Mon premier éducateur s’appelait Claude Masseboeuf… Il y a 42 ans, mais je m’en souviens comme si c’était hier. J’étais tellement fier quand on m’a donné mon short et mes chaussettes aux couleurs du Stade Aurillacois, que je montais dans la voiture de mon père même avec les crampons!


Aurillac, Cantal (15)


 

Et à partir de ce moment « fondateur », quel a été ton parcours en Terre de Rugby ?

logo aurillacFormé au talonnage, j’ai fait toute mon école de rugby et les catégories Jeunes au Stade Aurillacois : Minimes, Cadets Gaudermen, Juniors Reichel. Je garde de magnifiques souvenirs de tout ce que m’ont apporté les éducateurs et entraîneurs dont j’ai croisé la route dans mon Cantal natal, comme, entre autres, quelques « grands » du Stade Aurillacois: Roland Lefèvre, Victor Boffelli, Michel Peulchestrade, ainsi que René Sarda, qui venait de Perpignan.

Arrivé en Seniors, il y avait une très rude concurrence au poste de talonneur, et je quitte Aurillac. Débute alors pour moi une nouvelle épopée « Rugby », qui me fait connaître Châteauroux (en Fédérale 2), puis Avignon (Fédérale 2 et Fédérale 1), Le Pontet (Fédérale 3), Cavaillon (Fédérale 3), Vienne (Fédérale 1), pour enfin arriver au Rugby Club Strasbourg, en Fédérale 1, et avec qui je connaîtrai l’accession en Groupe B, niveau dans lequel évoluait à l’époque des clubs comme le Stade Français ou encore… Aurillac !

jean jacques joueur rc strasbourg

Jean-Jacques (dernier joueur à droite, rang du milieu), sous le maillot du RC Strasbourg

En 98, je raccroche mes crampons de joueur et je quitte Strasbourg, pour entamer une nouvelle carrière, celle d’entraîneur… Je rejoins le Rugby Club de Metz, avec qui je connaîtrai 2 montées successives d’Honneur à Fédérale 2, avec Tonio Parra, le papa de Morgan, comme co-entraîneur. Je pars ensuite entraîner Montluçon de 2000 à 2004, en Fédérale 2, et là je passe un cap important car je vis une expérience très enrichissante au contact de joueurs dont certains venaient d’Afrique du Sud, de Nouvelle-Zélande, du Canada…

jean jacques entraîneur à metz

Jean-Jacques (1er accroupi à gauche), dans son premier poste d’entraîneur, à Metz

 

jean jacques entraineur thionville

Jean-Jacques à l’époque du TYGRE (Photo Le Républicain Lorrain)

Puis je pars en Isère, où j’entraîne Beaurepaire en Fédérale 1 pendant la saison 2004/2005, Saint-Savin de 2005 à 2008 en Fédérale 2, puis Izeaux pendant 3 saisons, en Fédérale 3, avant de remonter dans l’Est de la France, direction… Thionville d’abord, où je coache le TYGRE (Thionville Yutz Génération Rugby Espoir) durant une saison en Honneur, avant de rejoindre Haguenau, avec qui j’entame actuellement ma 4ème saison de collaboration.

En parallèle, j’ai également entraîné les Sélections Jeunes d’Alsace Lorraine, et j’entraîne actuellement les -26 du Comité d’Alsace, ainsi que les Juniors Balandrade d’Haguenau. J’ai aussi entraîné pendant 4 ans l’équipe nationale d’Arménie, avec qui j’ai été 2 fois vice-Champions d’Europe de 3ème division et 2ème division B.

jean jacques et arménie

Jean-Jacques (1er rang, 3ème à gauche), avec l’équipe nationale d’Arménie

 

Tu gardes forcément des millions de bons souvenirs de cette « vie de rugby », mais si tu devais nous en faire partager 3 ou 4, là, juste maintenant, ce serait lesquels ?

Le premier souvenir, c’est un souvenir de gamin … C’était en 76, j’avais 10 ans, et je me rappelle très bien du match qui a opposé Aurillac à Romans en 1/8ème de finale du Championnat de France cette année là… Je suis bien sûr aux premières loges, dans les tribunes, au milieu de mes copains et des très nombreux supporters Aurillacois… On est plus de 10.000 à encourager notre équipe… On mène 15 à 12, mais on perd finalement ce match 15 à 18, alors qu’on a dominé et qu’il ne devait pas nous échapper… J’ai encore en mémoire le visage prostré de nos joueurs au coup de sifflet final… Ca a été une immense déception, et c’est resté un souvenir très marquant, car on avait cette année là une équipe pour aller loin (ndlr : Romans chutera ensuite en ¼ sur le score de 9 à 7 devant Agen, futur Champion de France…).

jean jacques jeune aurillac

Jean-Jacques (2ème debout en partant de la gauche) avec les Juniors du Stade Aurillacois en 1984

En tant que joueur sous le maillot Aurillacois, je garde aussi en mémoire un match en Juniors, joué en lever de rideau d’Aurillac – Montferrand… J’étais Capitaine, on jouait contre Rodez, dans une ambiance particulière, car le stade était surchauffé à l’idée de la rencontre qui allait suivre. A la base, on était déjà une équipe très solidaire, où on jouait vraiment pour les copains, et ce jour-là, évoluer dans une telle ambiance nous avait littéralement transcendés !

Je souhaiterais aussi évoquer Christian Rizon, ancien talonneur de très haut niveau à Montferrand, qui m’a entraîné lorsque je jouais à Strasbourg… L’aura de cet homme et son charisme m’ont beaucoup marqué… Même quand tu étais, pour une raison ou une autre, en état de « faiblesse », il arrivait par ses paroles, ses gestes, sa philosophie, à te transcender… Ça c’est je crois le signe des grands entraîneurs, et j’essaie dans mon quotidien de m’inspirer des conseils du maître !

Jean-Jacques en action

Jean-Jacques à la relance, sous le maillot du RC Strasbourg en 1994…

 

Tu vis ta 4ème saison d’entraîneur du FC Haguenau Rugby… Peux-tu nous présenter ce club dans ses grandes lignes ?


Haguenau, Bas-Rhin (67)


logo haguenau rugbyLe club, qui joue en « Bleu & Blanc », est jeune, puisqu’il est né en 1969, et le plus haut niveau qu’il a connu jusqu’à présent est la Fédérale 3. Il évolue actuellement en Honneur, en très bonne position, et l’objectif est de remonter rapidement à l’étage supérieur.

Le FC Haguenau, plusieurs fois Champion d’Alsace-Lorraine aussi bien en Seniors que dans les catégories jeunes, est présidé par Pascal Lebaupin, et il est entouré d’une belle équipe dirigeante, avec entre autres, 2 super vice-présidents : Claude Casterot et Bernard Flesch.

jean jacques et juniors haguenau

Jean-Jacques, au milieu des Juniors Balandrade du FC Haguenau Rugby…

Les valeurs essentielles du club, portées par nos joueurs (que je salue au passage!), ce sont : le combat, l’essence du jeu et la formation, et nous avons beaucoup d’atouts pour entrevoir des lendemains heureux… Une belle équipe de partenaires nous apporte son soutien, nous disposons de structures qui sont dignes de la Fédérale 1, avec une salle de musculation au top, une piste d’athlétisme, 2 terrains synthétiques, 2 terrains en herbe, un magnifique club house, un public fidèle… On a tout pour monter à l’étage supérieur, et c’est un objectif partagé par tout le monde ici.

 

Haguenau est en Alsace, quelle photographie du rugby peut-on faire dans ce département ?

logo comité alsaceL’Alsace est vraiment en train de devenir une terre de rugby… Le club phare de la région est le Rugby Club Strasbourg, qui la saison dernière a été Champion de France à la fois en Fédérale 2 et en Fédérale 2B… Ça veut bien dire ce que ça veut dire !

On a ici de très bonnes structures, on a la qualité chez les jeunes, on a des éducateurs et des entraîneurs hyper compétents, beaucoup de bénévoles, et on a de plus en plus de public… Strasbourg, qui évolue donc cette saison à nouveau en Fédérale 1, tourne à près de 1.000 spectateurs en moyenne, et nous à Haguenau, on a entre 250 et 300 spectateurs chaque dimanche… C’est déjà une belle performance, que beaucoup de clubs français de notre niveau n’ont pas.

Au final, je suis convaincu que le rugby alsacien bénéficie d’un très bon potentiel pour aborder l’avenir avec de belles ambitions.

 

Quelle est ton activité professionnelle, et qu’en retiens-tu de plus important ?

logo MLDSJe suis fonctionnaire de l’Education Nationale et j’enseigne le sport dans les écoles. J’interviens également au Lycée des Métiers-CFA Heinrich Nessel d’Haguenau, par l’intermédiaire de la MLDS (Mission de Lutte contre le Décrochage Scolaire), pour aider des gamins qui sont en grande difficulté dans leur cursus scolaire, ou d’autres qui sortis du système scolaire… Via un accompagnement personnalisé, on essaie de leur trouver des stages, de les remettre à l’école en leur faisant faire du sport, toucher aux arts plastiques… On les aide à trouver une voie… C’est une activité qui n’est pas toujours simple, mais humainement passionnante ! Je suis d’ailleurs en train d’essayer de faire le lien entre ces gamins et le rugby, car je suis convaincu que l’approche de notre sport ne peut que leur être bénéfique. Je profite de l’instant, pour saluer Monsieur Policand, Proviseur du Lycée Heinrich Nessel, ainsi que Madame d’Herbécourt, Responsable de la MLDS.

 

Tu vis à Gambsheim, commune alsacienne située entre Haguenau et Strasbourg… Si on vient te voir là-haut, tu nous fais visiter quoi, et tu nous emmènes déjeuner où ?

Chateau du Haut Koenigsbourg Wikipedia Darkan777 (1)

Le Château du Haut-Koenigsbourg et sa vue sur la plaine d’Alsace

Gambsheim est une commune rurale du Bas-Rhin de 4.500 habitants, située à une vingtaine de kms au nord de Strasbourg et à une trentaine de kms au sud d’Haguenau.

Si c’est l’hiver on ira dans la Vallée de La Bruche, pour faire de magnifiques ballades en ski de fond. On ira visiter le Château du Haut-Koenigsbourg à Orschwiller, duquel on a une superbe vue sur la plaine d’Alsace. Et en faisant la Route des Vins d’Alsace qui serpente sur 170 kms, on s’arrêtera à Riquewihr boire du bon vin et manger un excellent kouglof, la célèbre brioche alsacienne !

On ira aussi faire un tour au « Royal Palace » à Kirwillier, à 25 kms de Strasbourg, qui est un des plus grands Music-Hall de France.

Et je vous emmènerai manger chez Yannick Garzennec, un ancien talonneur de Strasbourg, patron de 2 restaurants dans la région, « L’Ancienne Douane » à Haguenau, et « Les 3 Brasseurs » à Strasbourg. Il dirige des établissements où on mange très bien et où sont servies des bières fabriquées « maison »… Un vrai régal !

En conclusion, je te dirai que si tu veux bien manger et t’amuser en Alsace, il y a vraiment de quoi faire !

 

C’est David Chabert qui depuis Saint-Savin, dans l’Isère, t’a envoyé le « ballon Puissance 15 »… Vers qui talonnes-tu à ton tour ?

Je remercie David de cette longue passe qui témoigne des bons moments passés ensemble en Nord-Isère à Saint-Savin. Et je profite aussi de l’instant pour embrasser mon fils, Antonin, qui a 17 ans et qui est pensionnaire du Centre de Formation du CS Bourgoin-Jallieu. Il est cette saison en tutorat avec les Juniors du Saint-Savin Sportif, où il évolue au poste de n°10 et semble être un buteur d’avenir… Lui et moi partageons la même passion du rugby !

Et pour faire vivre le ballon « Puissance 15 », c’est avec plaisir que je vais talonner en direction de Claude Casterot, Vice-président du FC Haguenau Rugby et ancien 3ème ligne de Kronenbourg avant que ce club ne fusionne avec le RC Strasbourg en 1991…


ICONE-WEB

Site Internet du FC Haguenau Rugby


ICONE-CREDITSInterview : Frédéric Poulet
Photos : Photo « Une » et photos « Rugby » de Jean-Jacques : Archives de Jean-Jacques et Le Républicain Lorrain / Photo Château du Haut-Koenigsbourg : Wikipedia Darkan777

 


ICONE-ESPACE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *